RMC Sport

L’esprit de Mandela n’a pas suffi

Itumeleng Khune, le gardien bafana

Itumeleng Khune, le gardien bafana - -

Sublimés par une ambiance exceptionnelle, les Bafana Bafana ont laissé passer l’occasion de débuter leur Coupe du monde par une victoire sur le Mexique (1-1). Dommage…

Inspirée par l’esprit de Nelson Mandela et organisée par le Brésilien Carlos Alberto Parreira, une sélection sud-africaine limitée mais d’une foi ahurissante a bien failli créer la première grande sensation de cette Coupe du monde. Malheureusement, dans la folle ambiance du Soccer City stadium de Johannesburg, les partenaires de Steven Pienaar n’ont pas su tuer le match après l’ouverture du score par Siphiwe Tshabalala (55e), le premier but de ce Mondial.
Les deux occasions énormes gâchées par Mphela et Modise à 1-0 ont permis aux Mexicains de revenir dans la partie grâce à Rafael Marquez (79e).

Un Khune exceptionnel

Les partenaires de Steven Pienaar pourraient regretter amèrement cette petite erreur d’inattention. Ils pourraient également payer très cher la frappe sur le poteau de Mphela à la 90e minute qui leur aurait donné une deuxième victoire en phase finale après celle obtenue face à la Slovénie (1-0) en 2002.
Mais cette équipe possède une âme, elle l’a démontré face à des Mexicains supérieurs techniquement mais qui sont tombés sur un Itumeleng Khune exceptionnel. Jamais un pays organisateur n’avait perdu son premier match lors d’une phase finale de Coupe du monde. L’Afrique du Sud n’a pas fait mentir les statistiques. Animés par un courage incroyable, les hommes de Parreira ont surtout eu le mérite de ne jamais s’affoler, notamment en première période. Ils devront rééditer cette performance face à l’Uruguay, le 16 juin prochain, au Loftus Versfeld de Pretoria, pour nourrir le rêve de toute une nation arc-en-ciel.