RMC Sport

La Celeste au métier

-

- - -

L’Uruguay s’est assuré la première place du groupe en dominant (1-0) le Mexique. La Celeste devrait ainsi éviter l’Argentine en huitième de finale.

On ne pourra même pas parler d’arrangement. Un œil sur le ballon, une oreille vers Bloemfontein où le sort du groupe pouvait aussi se jouer, l’Uruguay et le Mexique ont validé leur billet pour les huitièmes. Le bonheur est plus grand encore pour la Celeste, très solide premier de ce groupe avec un bilan béton : deux victoires, un nul, quatre buts inscrits, aucun encaissé. Que ce soit la Corée du Sud, la Grèce voire le Nigéria au tour suivant, l’Uruguay, d’après ce qu’il a montré depuis le début de l’épreuve avec un Forlan flamboyant, ne sera pas facile à battre. Pour ne pas y être parvenu, le Mexique devrait quant à lui hériter de l’ogre argentin. Il lui aurait fallu rendre une toute autre copie mardi à Rustenburg pour ne pas croiser si tôt la route de Messi et de ses camarades.

Une tête volontaire de Suarez juste avant la pause (43e) aura ouvert le score. L’aura scellé aussi, malgré un remake de Fort Alamo cette fois perdu par les Mexicains, trop brouillons dans la surface de vérité. Un nul n’aurait rien changé pour El Tricolor et c’est en toute logique que l’Uruguay s’adjuge le plus abordable des passages vers le quart, un niveau qu’il n’a plus atteint depuis 1966.