RMC Sport

La FIFA ouvre la porte à l’arbitrage à 5

Jérôme Valcke

Jérôme Valcke - -

Dans une interview accordée à la BBC, Jérôme Valcke le secrétaire général de la FIFA, a expliqué que cette Coupe du monde était la dernière avec le système d’arbitrage actuel. L'arbitrage à cinq devrait arriver en 2014.

« C’est la dernière Coupe du monde avec le système d’arbitrage actuel. » Aussitôt les mots prononcés par Jérôme Valcke, le secrétaire général de la FIFA, on pense aux mots vidéos et arbitrage à cinq. Le but refusé à Frank Lampard lors d’Allemagne-Angleterre (1-4) alors que son ballon avait franchi la ligne est en train de faire son effet dans les têtes des dirigeants de la FIFA. « On parle d'un but que l'arbitre n'a pas vu, c'est pourquoi on parle de nouvelles technologies » a avancé le secrétaire général. Et on sait que Sepp Blatter, le président, a toujours été opposé à l'aide technologique. Valcke a ouvert la porte à l’arbitrage à cinq pour la Coupe du monde 2014 au Brésil. Il veut placer deux arbitres sur les lignes de but pour déterminer si le ballon ou non est rentré : « On verra si ce système peut donner du confort aux arbitres » a expliqué Valcke . Le secrétaire général a justifié cette décision par le fait que le jeu est de plus en plus rapide : « Le jeu a changé, les joueurs sont rapides. Le jeu est si rapide qu’on doit aider les arbitres. » « Il fallait l’électrochoc d’Allemagne-Angleterre pour changer les choses a reconnu Joël Quiniou, l’arbitre radio de RMC Sport. C’est malheureux parce que deux arbitres ont trinqué. L’arbitrage à cinq est une avancée mais ça ne règlera pas tout. Si l’arbitre de surface n’interprète pas de la même façon que l’arbitre central… » L’arbitrage à cinq a déjà été expérimenté cette année par l’UEFA en Ligue Europa et sera étendu à la Ligue des champions cette saison. Une avancée qui fait plaisir à Rolland Courbis : « Je réclame la vidéo et l’amélioration de l’arbitrage. S’il y a deux arbitres supplémentaires et notamment qu’on met un arbitre sur l’aile gauche c’est une grosse amélioration. On est toujours une tortue mais ça va mieux qu’être à l’arrêt ». En marge de ces déclarations, la FIFA a désigné l’Anglais Howard Webb pour arbitrer la finale de la Coupe du monde entre les Pays-Bas et l’Espagne dimanche à Johannesburg.