RMC Sport

La Suisse à la trappe, l’Espagne passe

David Villa

David Villa - -

La Nati paie cher son manque d’efficacité offensive. L’Espagne passe sans trembler. La qualification du Chili permet à l’Amérique du Sud de réaliser un carton plein.

Incapables de battre le modeste Honduras (0-0), ce vendredi soir au Free State stadium de Bloemfontein, les Suisses ne profitent pas de la défaite chilienne face à l’Espagne (2-1), dans l’autre match du groupe H. La Nati est éliminée. Dure sortie pour une équipe qui avait dominé le champion d’Europe espagnol lors de la première journée (1-0). L’équipe helvétique paie son manque d’efficacité devant le but. Ottmar Hitzfeld avait pourtant aligné une équipe offensive. En vain. Ce sont même les Catrachos honduriens qui se sont créés les meilleures occasions.

Portugal - Espagne en huitièmes

Pour sa « première finale », au Loftus Versfeld de Pretoria, l’Espagne n’a pas tremblé face au Chili (2-1), même si elle a été secouée en début de partie. Les joueurs de Del Bosque n’ont pas réalisé une prestation énorme. Mais ils ont profité de la nervosité et des erreurs de leur adversaire pour plier rapidement le match grâce à Villa (24e)), son troisième but dans l’épreuve, et Iniesta (37e). Seule ombre au tableau, Fernando Torres est sorti, touché au mollet. La Roja retrouvera, mardi au Green Point stadium du Cap, le Portugal de Cristiano Ronaldo pour un choc ibérique.

Pour les Chiliens, réduits à dix après l’expulsion d’Estrada (38e), le couperet est passé tout près. Les voilà néanmoins qualifiés pour les 8es de finale pour la première fois depuis la Coupe du monde 1998. Et comme en 1998, ils affronteront l’ogre brésilien qui s’était imposé à l’époque (4-1). L’équipe de Marcelo Bielsa sera privée de trois titulaires, suspendus. Cela suffit néanmoins à son bonheur. Et pour cause, le Chili scelle l’impressionnant Grand Chelem des sélections sud-américaines à l’issue de la phase de poule.

Marc Ambrosiano à Johannesburg