RMC Sport

Le Brésil qualifié

Luis Fabiano

Luis Fabiano - -

En dominant (3-1) une sélection ivoirienne trop fébrile en défense, la Seleçao a obtenu son billet pour les huitièmes de finale. Les Eléphants auront du mal à la rejoindre.

La Côte d’Ivoire n’aura pas pesé lourd face à la maîtrise du grand frère brésilien, hier soir au Soccer City stadium de Johannesburg. Battus au terme d’un match rugueux (3-1), les Eléphants doivent regretter leurs largesses défensives.

Avec Drogba titularisé en pointe, les Ivoiriens entament pourtant le match sans complexe. Leur puissance physique pose quelques problèmes à une Seleçao qui se cherche depuis le début du tournoi. Mais les joueurs d’Eriksson ne sont pas assez percutants pour être dangereux. Trop court physiquement, la star de Chelsea a du mal à se situer dans une partie déjà décisive après le nul prometteur face au Portugal (0-0).

Comme prévu, les joueurs de Dunga ne prennent aucun risque. Ils acceptent le combat physique et tentent de profiter de la moindre opportunité. Ils n’attendent pas longtemps. Une combinaison parfaite entre Luis Fabiano et Kaka déchire le rideau défensif ivoirien. L’attaquant du FC Séville élimine Kolo Touré, fusille Barry Copa dans un angle fermé et accroche la lucarne (25e). Le Brésil ouvre le score. Ce n’est pas immérité. Mais cela complique terriblement la tâche des Ivoiriens.

Côté auriverde, c’est la rédemption de deux joueurs très discutés : Kaka et Luis Fabiano. Le second est intenable. Il double la mise sur un exploit sublime. A l’entrée de la surface, il réussit deux coups du sombrero successifs, avant de contrôler le ballon et de tromper Barry du gauche (50e). Toutefois, le but est entaché d’une légère faute de main. Mais quelle maîtrise technique !

Kaka expulsé !

Les Ivoiriens refusent de mourir. Et sur un centre de Dindane, Drogba, de la tête, est tout près de réduire le score (53e). Mais les espaces se multiplient et la défense des Eléphants donne de la bande. Sur une nouvelle échappée de Kaka, Elano devance Tiéné pour enfoncer le clou (62e). Le Brésil, qui est qualifié pour les 8es de finale, est vraiment le bourreau des sélections africaines en Coupe du monde. En six matches, la Seleçao en a gagné six.

Mais la détermination ivoirienne finit par payer. Un centre de Yaya Touré permet à Drogba de réduire le score (79e). C’est le premier but d’une équipe africaine face au Brésil. C’est surtout un but qui peut s’avérer important dans l’optique de la qualification. Dommage que la fin du match soit gâchée par l’expulsion de Kaka, coupable d’une faute anodine sur Keita.

J.S.