RMC Sport

Le coup de canon de Maicon

Maicon

Maicon - -

Etincelant cette saison avec l’Inter Milan, l’ancien défenseur monégasque a tiré une belle épine du pied brésilien contre la Corée du Nord en ouvrant la marque d’un coup de patte génial.

Dans un froid glacial à ne pas mettre un Brésilien dehors, la Seleçao, congelée, passive et peu inspirée, a dû s'en remettre à un coup de génie pour casser le verrou mis en place par une Corée du Nord parfaitement préparée mardi soir. L'exploit est venu de Maicon, auteur d'une frappe sèche, insensée, décochée parallèlement à la ligne de but et logée dans un trou de souris entre le poteau et le gardien nord-coréen Guk Myon Ri, pour terminer sa course dans le petit filet opposé. Maicon peut alors s'agenouiller façon Lilian Thuram en 1998, comme lui défenseur latéral droit.

Il débute cette Coupe du Monde comme il a terminé sa saison de club, en fanfare, moins d'un mois après sa victoire en Ligue des Champions avec l'Inter Milan. Lui le successeur du légendaire Cafu à ce poste de latéral où la tradition brésilienne fait merveille. Songez qu'au sein de cette sélection, Maicon est en concurrence avec le Barcelonais Dani Alves, un autre candidat au titre virtuel de meilleur latéral droit du monde. Alors pour s'imposer à ce poste, il faut en faire plus, surtout offensivement, ce qui n'a jamais gêné Maicon.

Dès son arrivée à Monaco en 2004, Didier Deschamps avait décelé les qualités offensives de l'ancien joueur de Cruzeiro, le plaçant régulièrement en position de milieu droit, où il dynamisera souvent l'attaque de la principauté, au point de taper dans l'œil de l'Inter. Aujourd'hui c'est le Real qui fait de Maicon une priorité. Le coup de canon qui a sorti le Brésil de l'ornière l'a certainement un peu plus rapproché de la Maison Blanche madrilène.

F.P. à Johannesburg