RMC Sport

Le deuil ne gâche pas la fête

L'idôle de tout un pays n'a pas pu se rendre à la cérémonie d'ouverture du Mondial. La faute à un drame familial.

L'idôle de tout un pays n'a pas pu se rendre à la cérémonie d'ouverture du Mondial. La faute à un drame familial. - -

La première Coupe du monde en Afrique a été endeuillée par la mort de l’arrière petite-fille de Nelson Mandela dans un accident de la circulation. Mais la fête a lieu. C’est ce que souhaite l’icône de la nation.

Elle venait juste d’avoir 13 ans deux jours auparavant. Elle s’appelait Zenani. C’était une gamine comme les autres, à un petit détail près tout de même : Zenani était l’arrière petite-fille de Nelson Mandela. Dans la nuit de jeudi, la voiture qui l’a ramenée du concert à l'Orlando Stadium de Soweto s’est retournée sur l’autoroute. Elle a été tuée dans l’accident. Son chauffeur, un membre de sa famille, était ivre. Il a été inculpé d’homicide et doit être présenté ce vendredi devant la justice.

La triste nouvelle a évidemment endeuillé les débuts de la Coupe du monde. « Nos joueurs et nos pensées sont avec lui, glisse Danny Jordaan, le Président du Comité d'organisation. Il vient de perdre son arrière petite-fille. C'est un moment très difficile pour lui. C'est la vie. La fête aura lieu quand même. C'est ce qu'il souhaite de toute façon. Mais encore une fois nous pensons fort à lui. »

Ce vendredi matin, la fondation Nelson Mandela annonçait que « Madiba » ne se rendrait pas à la cérémonie comme il l’avait prévu dans un premier temps. « Cela aurait été inapproprié pour lui d'être présent à Soccer City, souligne le communiqué. Nous sommes sûr que les Sud-Africains et toutes les personnes à travers le monde seront solidaires de Nelson Mandela et de sa famille après cette tragédie. » Son peuple ne lui en veut pas. « Son absence n'est pas si grave parce que les gens savent ce qu'il lui est arrivé, soulignait Zwane, un supporter des Bafana. Il est tout excusé, car il est très vieux. Avec ou sans lui, la fête sera la même. »

Son esprit sera là

Avant de lui rendre hommage ce vendredi avant le match d’ouverture de la 19e Coupe du monde, de nombreuses personnalités ont présenté leurs condoléances à Nelson Mandela. « Toute la famille du football partage votre deuil, affirme Sepp Blatter, le président de la FIFA. Nous sommes à vos côtés. »

A 92 ans, la légende sud-africaine a connu d’autres drames familiaux. Il a perdu une fille en bas âge. L’un de ses fils est mort dans un accident de la route, un autre du sida. A l’heure où tout un pays est transporté de joie par un événement historique, les Sud-Africains n’oublient pas la nouvelle épreuve traversée par leur icône nationale. « Madiba sera avec vous aujourd'hui par l'esprit », concluait en guise d’épitaphe le communiqué de la fondation Mandela.

Marc Ambrosiano en Afrique du Sud