RMC Sport

Le Honduras pour les nuls

Honduras

Honduras - -

Les joueurs de l’équipe de France l’ont tous admis : ils ne connaissent rien ou presque du Honduras, qu’ils affrontent ce dimanche à 21 heures. Géopolitique, style, palmarès, joueurs à suivre. RMC Sport vous offre un cours de rattrapage.

Où se situe le Honduras ?

Contrairement à une idée reçue, le pays ne se trouve pas en Amérique du Sud mais en Amérique centrale. Précisément entre le Guatemala, le Salvador et le Nicaragua. Cet état compte 8 millions d’habitants pour 61 000 licenciés. Une partie de l’hymne national est même dédiée à la gloire de… la France révolutionnaire ! Un modèle lors de l’indépendance du pays obtenu en 1821.

Quels joueurs ont marqué l'histoire de son football ?

Aucun joueur hondurien n’a véritablement marqué l’histoire du football. Cependant quelques bons joueurs ont réussi des carrières honnêtes, à l’instar du plus connu, David Suazo, passé notamment par l’Inter et le Benfica entre 2007 et 2009. On peut citer également Carlos Pavon (Udinese et Naples, entre autres, entre 2001 et 2003). 

Quels sont ses principaux exploits ?

L’équipe nationale participe à sa 3e Coupe du monde mais aucun fait d’arme majeur, tant au niveau continental que mondial n’est à recenser. Les Honduriens peuvent cependant s’enorgueillir de leur parcours lors de leur premier Mondial disputé en 1982. L’Espagne, pays hôte, est alors tenu en échec (1-1) tout comme l’Irlande du Nord (1-1), avant de céder (0-1) face à la Yougoslavie. Et de tomber avec les honneurs en phase de poule.

Quels joueurs seront à suivre face à la France ?

Wilson Palacios est sans doute le plus doué de la sélection actuelle. Le milieu de Stoke a même été un temps courtisé par Arsenal. Autre joueur qui évolue en Angleterre, Maynor Figueroa (Hull City) est un défenseur d’expérience habitué aux joutes de Premier League au sein de laquelle il compte près de 200 matches.

Quel est son style de jeu ?

Le Honduras est l’un des pays les plus violents au monde et cela se ressent parfois dans le jeu dur, viril et musclé pratiqué par le Honduras. Si le sélectionneur s’en défend, les Anglais ont été choqués la semaine passée par certains tacles « horribles » lors de leur dernier match de préparation. Bref, le genre d’adversaire qui multiplie plutôt les coups bas que les passes... 

A lire aussi :
>> La Coupe du monde en live intégral >> Ribéry provoque le malaise 

La rédaction