RMC Sport

Leboeuf : « Contre le Nigéria, ce sera tout sauf facile »

Frank Leboeuf

Frank Leboeuf - -

Frank Leboeuf tient à freiner l’enthousiasme avant le 8e des Bleus face au Nigéria lundi (18h). Pour le membre de la Dream Team RMC Sport, le Mondial est déjà réussi et une éventuelle élimination ne serait pas un échec.

De l’avis général, le Nigéria est un adversaire abordable pour les Bleus. Pas pour Franck Leboeuf, notre membre de la Dream Team RMC Sport. Le champion du monde 1998 estime que l’horaire du match, joué à 13 heures (heure locale), et la chaleur profiteront aux Nigérians. Et que même en cas d’élimination, les Bleus ont d’ores et déjà réussi leur Mondial.

« Je les voyais en 8es de finale parce que c’était le minimum garanti. Les discussions qu’on peut avoir sont des discutions de terrain. Il y a un comportement qui est exemplaire. Certains ont trouvé que les trois premiers matchs n’étaient pas bons. Moi, j’ai trouvé que c’était tout à fait probant par rapport à l’enjeu. Si ça devait s’arrêter contre le Nigéria, bien sûr que ce serait une déception, mais ça n’irait pas plus loin. Parce qu’on est au début d’une nouvelle ère. Il faut toujours 15-16 ans aux Français pour trouver une nouvelle génération et celle-ci peut nous apporter beaucoup de satisfaction dans le futur. »

« Par rapport à ce qu'on a vécu il y a six mois, c'est déjà bien »

« Il faut rester humble, il faut respecter ses adversaires. Ça y est, l’équipe de France est plus forte que tout le monde ! Non, ce sera tout sauf facile. On va jouer à 13 heures au Brésil sous 30 degrés contre des Africains, qui par nature, sont plus à mêmes de supporter une grosse chaleur. Si jamais ça ne passe pas, tu seras déçu mais il y aura forcément des raisons. 

À un moment donné, il faut se positionner. J’ai dit avant le Mondial qu’on passait les poules et par rapport à ce qu’on a vécu il y a six mois, parce que je n’oublie pas le passé, c’est déjà bien. On est en train de construire pour le championnat d’Europe en 2016. Ne nous fixons pas trop d’objectifs et ne nous prenons pas pour ce que nous ne sommes pas encore. Mettre les Bleus au-dessus du Nigéria, c’est aller un peu vite en besogne. »

A lire aussi : >> La Coupe du monde en live intégral >> Mesbah : « Eliminer l’Allemagne ? Pourquoi pas »

La rédaction