RMC Sport

Les « Orange » malgré la pression

Arjen Robben et Dirk Kuyt buteur de passeur contre la Slovaquie (2-1)

Arjen Robben et Dirk Kuyt buteur de passeur contre la Slovaquie (2-1) - -

Après quelques frayeurs, les Pays-Bas ont dominé la Slovaquie (2-1) notamment grâce à un Arjen Robben étincelant.

Bert Van Marwijk a eu le nez creux. Le sélectionneur batave avait choisi de titulariser Arjen Robben face à la Slovaquie ce lundi. Un choix payant puisque l’ailier du Bayern Munich a été l’homme de ce huitième de finale. Ses dribbles ont fait très mal à une défense slovaque qui n’a jamais su comment le contenir. Sa blessure aux ischio-jambiers, qui avait failli lui coûter sa participation au Mondial, semble bien loin…

Sa première percussion fait d’ailleurs mouche. Il accélère plein axe et décoche une frappe croisée au ras du poteau pour ouvrir le score (18e). Mucha ne peut rien faire. Cette ouverture du score coupe toutes les velléités des Slovaques qui ne s’étaient montrés dangereux que de loin, par Jendrisek (4e) et Hamsik (6e).

Les Pays-Bas ont eu l’occasion de se mettre à l’abri. Mais la maladresse de Van Persie (41e, 43e) a failli coûter cher. L’intenable Robben est tout près d’inscrire la copie conforme de son but. Mais cette fois Mucha est à la parade (50e). Profitant d’un temps faible des Bataves, la Slovaquie aurait pu arracher l’égalisation. Mais Stoch (66e) de loin puis Vittek en face-à-face (67e) se heurtent à un Stekelenburg impérial.

Les tombeurs des champions du monde italiens ont laissé passer leur chance. En fin de match, Kuyt, trouvé dans la profondeur par Van Bronckhorst, évite Mucha et sert sur un plateau Wesley Sneijder qui double la mise (84e). La fin de match est tranquille. Trop. Vittek, maladroit jusque là, marque sur penalty (90+3) après une faute de Stekelenburg. En vain. Pour la première fois depuis 1998, les Pays-Bas sont en quart de finale de la Coupe du monde.

Paul Basse