RMC Sport

Les Wags n’ont pas suffi…

Victoria Beckham emmène la troupe des femmes de joueurs

Victoria Beckham emmène la troupe des femmes de joueurs - -

Après avoir gagné leur bras de fer face à Fabio Capello, les épouses et les petites amies des joueurs anglais ont assisté, impuissantes, à l’élimination de leurs chéris face à l’Allemagne (4-1).

Pour être présentes près de leurs chéris en Afrique du Sud, elles ont défié Fabio Capello, le sélectionneur de l’Angleterre qui les avait pourtant comparées à un virus. Hier, au Free State stadium de Bloemfontein, les Wags (l’acronyme de wifes and girlfriends) ont suivi des tribunes la plus lourde défaite de l’Angleterre en Coupe du monde.

Pas sûr qu’après cette claque, Capello change d’avis sur la pertinence de leur présence autour d’une équipe anglaise qui n’a jamais trouvé son équilibre. Après avoir catégoriquement interdit leur présence, l’Italien avait finalement autorisé leur venue après le nul face aux Etats-Unis (1-1). Pour remonter le moral des troupes…

Jusque-là, le sélectionneur était resté inflexible après avoir été marqué par les frasques des Wags à la Coupe du monde 2006. En Allemagne, les Wags, emmenées par Victoria Beckham et Coleen McLoughlin, la copine de Rooney, se surpassent dans la démesure. A Baden Baden où elles ont établi leur camp de base, elles font chauffer leur carte gold dans les boutiques de luxe et les bars de nuit de la très chic station thermale. Leurs aventures font les choux gras des tabloïds anglais, d’autant que les Anglais sont éliminés dès les quarts de finale. A tel point que, cette année, la fédération anglaise n'a pas souhaité payer le voyage de ces dames, contrairement à la dernière Coupe du monde.

Plus discrètes qu’en 2006

Visiblement, les arrivées tardives de Christine Bleakley, la copine de Lampard, Carly Zucker, la femme de Joe Cole, Alex Curran, la chérie de Steven Gerrard, Ellie Darby, l’amie de Matthew Upson et Laura Johnson, l’épouse de Glenn Johnson, n’ont pas eu plus d’effets sur le rendement sportif de l’équipe. En revanche, elles ont considérablement amélioré l’image traditionnelle de la Wags.

Car loin des débordements bling-bling de 2006, la fournée 2010 s’est montrée beaucoup plus discrète et responsable, à l’image de Chantelle Tagoe, la fiancée d'Emile Heskey. Cette présentatrice télé se bat contre les clichés attachés aux femmes de joueurs. Avant la Coupe du monde, elle a d’ailleurs tourné un documentaire sur la nation sud-africaine. La petite bande n’est pas restée inactive. Les jeunes femmes ont mené des actions humanitaires, samedi, dans des townships, avant de rejoindre Bloemfontein pour suivre le match de leurs hommes. Puis pour les consoler…

Julien Richard et Loïc Briley