RMC Sport

Mondial 2018: Lichtsteiner aussi se paie l'arbitre (et le Brésil)

Stephan Lichtsteiner et Neymar

Stephan Lichtsteiner et Neymar - AFP

Après Brésil – Suisse (1-1), Stephan Lichtsteiner a pointé du doigt la propension des joueurs de la Seleçao à se retrouver par terre et celle de l’arbitrer à siffler en leur faveur.

César Arturo Ramos a les oreilles qui sifflent depuis Brésil – Suisse (1-1) dimanche soir. Visiblement décidé à ne pas faire de jaloux, l’arbitre mexicain a fait autant de déçus du côté de la Seleçao que de la Nati.

Après Neymar et Tite, c’est au tour de Stephan Lichtsteiner de faire part de tacler l’homme en noir (et ceux en jaune).

"Chaque fois que les Brésiliens tombaient, il y avait faute"

"J’étais un peu inquiet avec l’arbitre. Chaque fois que les Brésiliens tombaient, il leur donnait la faute. Je me disais : « ne sois pas trop agressif parce qu’à chaque fois qu’ils tombent, c’est faute ». C’est pour ça que j’ai été vigilant après mon carton jaune.", confie le capitaine de la Suisse.

"C’est très difficile de jouer face à Neymar. Il est rapide, il est technique et tu dois le surveiller tout le temps parce qu’il est dangereux. C’est un très gros challenge", a poursuivi le nouveau joueur d'Arsenal.

JBi