RMC Sport

Mondial- J.Lo et Pitbull enflamment Sao Paulo

Shakira et Pitbull

Shakira et Pitbull - -

La chanteuse américaine Jennifer Lopez et le rappeur cubain Pitbull ont mis le feu à l’Arena Corinthians de Sao Paulo, au terme d’une cérémonie d’ouverture haute en couleurs et très représentative de la nation brésilienne.

Les 60 000 supporters à s’être installés dans les tribunes de l’Arena Corinthians de Sao Paulo n’attendaient que ça. Et lorsque Jennifer Lopez et Pitbull sont apparus au milieu de la pelouse, s’élevant lentement à l’intérieur du ballon géant créé pour l’occasion, le public présent n’a pas été déçu. Car les deux stars internationales ont interprété leur tube « We are one » (Ola, ola), l’hymne officiel de cette 20e Coupe du monde et enflammé, comme prévu, des travées déjà bien, bien chaudes après 20 minutes de festivités.

La cérémonie d’ouverture de la Coupe du monde aura été courte – tout juste une demi-heure – mais elle aura rendu le plus beau des hommages au peuple brésilien, en saluant principalement ses spécificités propres. D’abord la nature, et surtout la forêt amazonienne, l’une des grandes richesses du pays. Ensuite l’eau, l’autre grand atout local, avec le fleuve Amazone, les chutes d’Iguazo et son barrage maritime, le deuxième plus grand au monde. Mais c’est bel et bien la dernière partie de cette cérémonie d’ouverture qui a remué le public.

La robe de Jennifer Lopez a fait son effet

Pour annoncer J.Lo et Pitbull, quoi de mieux et de plus normal, finalement, que de mettre en avant la musique et la danse, deux éléments essentiels à la vie du Brésilien ? Si les tenues traditionnelles ont fait leur effet, c’était sans commune mesure avec le ballet de capoeira improvisé sur la pelouse de l’Arena Corinthians. Il était alors grand temps pour les jeunes arbitres invités à cette cérémonie d’ouverture de faire un peu le ménage et d’expulser les danseurs à coups de… cartons rouges !

Un prétexte évident pour annoncer l’entrée en jeu des 32 nations participantes à ce Mondial. Un jeu de lumière plus tard, le temps pour le ballon géant de prendre les couleurs du ballon officiel, et ce dernier s’ouvrait comme une fleur. Il libérait d’abord Claudia Leitte, chanteuse aux côtés de J-Lo et de Pitbull sur « We are One ». Puis les deux stars internationales faisaient leur apparition.

Elle, un temps incertaine et finalement bien présente, a fait son effet dans une robe verte très, très courte. Lui a frôlé la faute de goût avec sa combinaison tee-shirt jaune-pantacourt blanc-mocassins. Cette dernière n’a pas gêné le public, pas plus que la faiblesse des micros des chanteurs, à la voix vite écrasée par la musique de fond. La communion avec le public fut donc totale. Le vœu de la présidente brésilienne Dilma Rousseff, présente aux côtés de onze autres dirigeants mondiaux, exaucé. La Coupe du monde est belle et bien lancée.

La rédaction