RMC Sport

Perez : «On n’a jamais peur»

Diego Perez

Diego Perez - -

Le milieu de terrain charrua de l’AS Monaco a les crocs à 48 heures d’affronter les Pays-Bas en demi-finale du Mondial au Cap.

Diego Perez, contre les Pays-Bas, ce sera votre match le plus difficile en raison des absences ?
Plus on va loin dans la compétition et plus c’est dur. On a des joueurs importants (Suarez, Fucile) qui vont être indisponibles mais on a des joueurs remplaçants qui peuvent être efficaces. Ce sera un match très difficile et très important.

Sur quoi peut se jouer ce match ?
On va préparer le match comme on l’a fait pour tous les autres. On a déjà vu des vidéos des Pays-Bas. Ce sera une partie très exigeante et notamment au milieu de terrain.

C‘est du bonus d’être en demi-finale ?
Ça, on le dira à la fin de la Coupe du monde. Pour l’instant on est content et on va préparer ce match comme une finale. Quand on est là, on a envie d’aller plus loin.

Le jour où vous avez fait 0-0 contre l’équipe de France, vous imaginiez-vous vous retrouver en demi-finale ?
Non car on pense match par match. On savait que c’était une poule difficile en arrivant. On est arrivé à terminer premier. Ensuite, on a grandi petit à petit jusqu’à cette demi-finale.

Comment trouvez-vous les Pays-Bas ?
C’est une belle sélection qui joue bien. Elle a fait une belle Coupe du monde en gagnant tous ses matches et en battant le Brésil. Ils ne sont pas là par hasard. Ils ont de très bons joueurs. On va les respecter. On va bien préparer ce match pour voir les faiblesses des Pays-Bas et rêver d’être en finale.

Vous n’avez peur de personne ?
On n’a jamais peur. C’est peut être notre force. On sait qu’on n’est pas plus mauvais ni plus fort que tout le monde. On respecte tout le monde et on se bat pour notre pays. On donne tout pour notre pays et cette sélection qui a beaucoup d’hisoire.

Pensez-vous à la finale ?
Non. On ne pense qu’à la demi-finale. Il faut se focaliser sur ce match. La finale se gagne sur ce match.

Savez-vous comment ça se passe en Uruguay ?
Un petit peu. Après chaque match on regarde mais on essaye de sortir de tout ça sinon on perd la concentration. On savourera ça plus tard. On pense à la récupération avant tout.

Qu’est ce que cela vous fait d’être le dernier joueur de L1 encore en lice ?
C’est dommage d’être le seul joueur du championnat de France en demi-finale. Je suis content de représenter la Ligue 1 car la France m’a tout donné.

Propos recueillis par Fabien Lefort au Cap