RMC Sport

Riolo : « L’Algérie peut envisager les 8e. Pour la Belgique, c’est fait ! »

Daniel Riolo

Daniel Riolo - -

Retour sur la qualification de la Belgique et le succès de l’Algérie…

Quand on joue, c’est quand même beaucoup mieux ! 3/0 à la fin de la première période, un historique 8e de finale en vue, l’Algérie a tout bien fait dans son match contre la CDS. Le coach avait changé cinq joueurs par rapport au premier (non) match contre la Belgique. Le visage des Fennecs est complètement différent, les intentions de jeu aussi. L’Algérie est, d’un coup, en phase avec la tendance de ce mondial. Pressing, récupération haute, verticalité, efficacité ! Le « on joue avec nos armes » est la poubelle, pourvu qu’il y reste longtemps.

En seconde période, l’Algérie est loin de dominer autant son sujet. En réduisant l’écart d’entrée, la CDS met le doute dans un match pourtant bouclé. L’Algérie recule et laisse la CDS respirer. Le match devient fou. Les équilibres valsent, comme souvent dans ce Mondial. L’Algérie marque un 4e but en contre et au terme d’un beau mouvement collectif. Les Fennecs sont dans une situation très confortable mais paradoxalement, ils ne dégagent pas la sérénité qui va avec le score. Les Coréens se livrent plus et reviennent à 2/4.

« Lukaku est un handicap au jeu des Belges »

En Algérie, ceux qui alimentent la polémique en voulant plus de joueurs formés au pays trouveront des arguments après les buts de Slimani, Halliche… Moi je note juste le bon match de Brahimi. Talentueux mais insupportable à Rennes, il est bien mieux dans un cadre différent, en Espagne. Un raisonnement qui tient pour beaucoup (trop) de joueurs. Même chez les Bleus…

Face à la Russie, un nul suffira à l’Algérie pour aller affronter l’Allemagne en 8e. C’est pas fait, mais le clin d’œil à l’histoire serait croustillant…

La Belgique rangée parmi les outsiders au début de ce Mondial a donc gagné son 2e match de suite dans son groupe. Ne pas être en 8e en ayant fréquenté un tel groupe, ça aurait été terrible. Reste que pour la 2e fois, on a vu une équipe Belge vaincre sans briller. Wilmots semble encore chercher la bonne formule. Il a changé son milieu et avec Fellaini c’est mieux. Mais devant, il faudra encore changer. Lukaku est un handicap au jeu des Belges. Il est trop souvent dos au but, et loin de la surface. Avec Mirallas ou Origi, cette attaque serait plus percutante. On se dit toujours la même chose avec cette équipe. Il y a beaucoup de bons joueurs, mais le rendu collectif est loin d’être toujours positif. Grâce à une belle accélération d’Hazard qui a offert le but à Origi, la Belgique a battu une pauvre Russie. C’est ce qu’il faut surtout retenir car pour le reste, on ne peut pas dire qu’on ait assisté à un grand match. Dans cette Coupe du monde, être moyen, c’est être décevant…

A lire aussi :

>> L'Algérie tient enfin sa victoire

>> Belgique-Russie : quand Hazard va...

>> Equipe de France : c'est quoi les coiffeurs ?

Daniel Riolo