RMC Sport

Tabarez : « Je n’ai aucune assurance, aucune garantie »

Oscar Tabarez

Oscar Tabarez - -

Absent des quarts de finale depuis 1970, l’Uruguay a l’occasion de se qualifier pour une demi-finale de Coupe du monde en cas de succès face au Ghana vendredi (20h30) à Johannesburg.

Qu’attendez-vous de ce match face au Ghana ?
Dans les matches de Coupe du monde, quand on progresse vers la finale, les équipes élèvent leur niveau de jeu et sont encore plus difficiles à jouer. Je crois que le Ghana en est l’un des exemples. C’est une équipe qui possède de très bons joueurs de ballon et nous n’avons aucune assurance, aucune garantie, sur ce que nous ferons face à eux mais nous nous sommes preparés au mieux.

Qu’attendez vous de Luis Suarez et Diego Forlan ?
Rien de particulier. Nous avons évidemment un potentiel individuel intéressant avec ces joueurs mais ils n’auront aucune responsabilité particulière, aucune pression supplémentaire face au Ghana. Ils joueront avec autant de concentration que les autres joueurs car si on veut aller le plus loin possible on a besoin de toute le monde. Mes joueurs sont fatigués, on l’a vu contre la Corée du Sud quand on a mené au score et qu’on a attendu nos adversaires au lieu de continuer à jouer. J’espère qu’on ne répètera pas cette erreur.

La FIFA a décidé, après les réclamations des dirigeants uruguayens, que ce ne serait pas Howard Webb qui arbitrera le match mais le Portugais Benquerença, qu’avez-vous à dire?
Ce n’est pas mon problème, je ne sais même pas si mes joueurs savaient qui devait arbitrer à la base. Ce que je sais c’est que les arbitres présents ici sont les meilleurs du monde donc je n’ai aucun a priori sur la nationalité des arbitres, je ne suis pas suspicieux.

Propos recueillis par Fabien Lefort à Johannesburg