RMC Sport

Tiago : « Ce n’est pas une vengeance, mais… »

-

- - -

Le dernier Portugal-Brésil est un mauvais souvenir pour les Portugais, et le milieu de terrain Tiago a encore du mal à en parler aujourd’hui. C’était en match amical le 19 novembre 2008. Ce jour-là, les "Auriverdes" ont donné une leçon de football à la brésilienne à l’équipe de Carlos Queiroz, en battant les Portugais 6 buts à 2. « Nous n’oublierons jamais cette défaite, a-t-il déclaré. Maintenant nous avons une grande opportunité. Ce n’est pas une vengeance, puisque cela n’existe pas dans le football. Tous les matches sont différents mais ce qui est sûr c’est que nous voulons gagner pour laisser cette douloureuse défaite derrière nous. »

Comme son coéquipier Hugo Almeida, Tiago parle de « frères » en évoquant l’équipe du Brésil : « C’est un match spécial, ça c’est sûr, parce qu’on va jouer contre une grande équipe. Ce sont nos frères de l’autre côté de l’océan et aussi parce qu’au dernier match, ils nous ont rendu fou. »

Auteur de deux buts face à la Corée du Nord lundi, le milieu portugais reconnaît que le Brésil est un rival « très difficile à battre », mais il a repoussé l’idée que le Portugal ne puisse que défendre pendant le match : « On ne joue jamais en étant qu’en défense. On aime les jeux ouverts. Bien sûr, le Brésil ce n’est pas la Corée du Nord. Nous allons essayer de gagner, mais avec un match plus équilibré. Le Brésil est efficace par son groupe qui est très fort », a-t-il ajouté.

Effacer le mauvais souvenir du 6-2 n’est pas le seul objectif de Tiago. En battant le Brésil, son but est de ne pas rencontrer l’Espagne en huitièmes de finale : « Je ne veux vraiment pas. Sincèrement l’Espagne est une grande équipe, mais pour l’instant le plus important : c’est de battre le Brésil et d’être premiers. Ensuite, on verra. »

S.C.