RMC Sport

Une question d’honneur

Les Bleus

Les Bleus - -

Plus qu’une qualification, illusoire, pour les huitièmes de finale, la rencontre contre l’Afrique du Sud donnera l’occasion aux joueurs français de se rattraper de leurs errements répétés. En seront-ils simplement capables ?

Quel visage va bien pouvoir nous offrir l’équipe de France cet après-midi face à l’Afrique du Sud ? Celui, lamentable, qui envenime le groupe depuis la défaite de jeudi dernier face au Mexique (2-0)? Ou bien un visage conquérant, portée par une envie commune de révolte et d’orgueil après plusieurs péripéties même pas dignes des plus mauvaises séries B ? Oui, les Bleus doivent une revanche. Non seulement envers eux-mêmes mais surtout envers le peuple français et leurs supporters, terriblement choqués par le comportement de leur équipe fétiche, au point de souhaiter majoritairement son élimination dès ce troisième match de poule. Seuls les joueurs ont la réponse. Car ce n’est pas la stratégie ou le coaching de Raymond Domenech -qui n’en a plus depuis longtemps- qui va changer la donne. Les joueurs sont depuis le match du Mexique, et encore plus depuis leur spectaculaire rébellion de dimanche, en pilotage automatique. Certes, le sélectionneur délivrera comme d’habitude ses choix. Le onze de départ, c’est bien lui qui le fera, et non Patrice Evra ou encore Franck Ribéry comme le clament les rumeurs colportées par les événements totalement hallucinants qui ont jalonné la vie du vestiaire ces derniers jours.

Marquer, marquer, marquer…

Bien que minés depuis samedi soir par le départ (dans des conditions visiblement éprouvantes) de Nicolas Anelka, les joueurs se sont visiblement promis de faire tout leur possible pour sauver les apparences et essayer de réaliser l’exploit d’une qualification pour le second tour. Deux cadres s’en sont d’ailleurs expliqués avec Raymond Domenech dimanche matin. Même s’ils ont surtout exposé leur façon de penser et remis en cause une gestion jugée calamiteuse de l’affaire Anelka, bien sûr, mais également de toute cette campagne de l’équipe de France.

Alors, puisque leur honneur est plus que jamais en jeu face à l’Afrique du Sud, les Bleus vont peut-être mettre leur véhémence de côté le temps d’un match. Pour espérer se qualifier, les Bleus doivent inscrire le plus de buts possibles face à l’Afrique du Sud, une équipe contre laquelle ils n’ont jamais perdu dans l’Histoire. Mais c’était déjà le cas du Mexique… Dans le même temps, il doit impérativement y avoir un vainqueur entre l’Uruguay et le Mexique. Un nul entre les deux équipes, ce que de nombreux Tricolores craignent, les condamnerait automatiquement à un retour en France dès jeudi.

Quelle fin pour Henry ?

Cette rencontre sera, quoi qu’il en soit, historique. Il s’agira probablement du 79e et dernier match de Raymond Domenech à la tête de l’équipe de France. Son bilan restera à jamais comme le plus contrasté de l’histoire de la sélection. Une finale de Coupe du Monde en 2006 suivie de désillusions, de clashs et de fiascos. En cas de nouvelle défaite contre les Bafana Bafana, il quittera les Bleus par la toute petite porte. Sauf incroyable retournement de situation, ce match sonnera également la fin de la carrière internationale du meilleur buteur de l’Histoire des Bleus (51 réalisations), Thierry Henry. Reste à savoir si son « ancien ami » Domenech lui permettra de finir dignement en le titularisant. Rien n’est moins sûr. Le sélectionneur hésiterait entre Henry et Gignac à la pointe de l’attaque. Quoi qu’il en soit, cette dernière phase finale restera pour Henry un véritable cauchemar. Depuis plusieurs jours, il est même détaché par rapport à tout ce qui se passe dans le vestiaire. Son statut de capitaine n’est plus qu’un lointain souvenir.

D’autres cadres actuels (Gallas, Abidal) s’interrogeraient également sur la suite à donner à leur carrière internationale après ce tournoi. Les Bleus sont, en tous cas, à un véritable tournant de leur histoire. « Tout peut arriver, expliquait hier Marouane Chamakh, l’ami de Yoann Gourcuff. Soit ça va super bien se passer, soit ils vont continuer dans ce qu’ils nous ont montré ces derniers jours. » Plus qu’une partie de pile ou face, c’est de roulette russe qu’il sera question ce mardi 22 juin 2010 à Bloemfontein. En passionné de poker, Domenech apprécie peut-être la situation…

Le titre de l'encadré ici

|||

Les équipes probables

France : Lloris - Sagna - Squillaci, Abidal ou Planus, Clichy ou Evra - Diarra, Diaby - Valbuena ou Ribéry, Gourcuff, Ribéry ou Henry – Gignac.

Afrique du Sud : Josephs - Gaxa, Mokoena, Khumalo, Masilela - Tshabalala, Modise (ou Khuboni), Pienaar, Letsholonyane - Mphela, Parker

Arbitre : Oscar Ruiz (COL)

M.B à Bloemfontein