RMC Sport

Une question d’honneur

Diego Forlan

Diego Forlan - -

Le match pour la troisième place mettra aux prises l’Allemagne, l’une des équipes les plus séduisantes de ce Mondial, et l’Uruguay, trublion des demi-finales. Avec l’honneur pour seul enjeu.

Quand il s’agit de football, les Allemands ne sont pas du genre à traîner la patte. Même pour une « petite finale » de Coupe du monde, dont l’intérêt est inlassablement remis en cause tous les quatre ans. « On va aborder ce dernier match le plus sérieusement possible, assure Joachim Löw. Nous voulons conclure ce tournoi sur une bonne note, car nous avons bien joué jusqu’en demi-finale. »
Le sélectionneur de la Nationalmannschaft doit être pris au sérieux. L’Allemagne disputera ce soir le cinquième match pour la troisième place de son histoire. Un record, mais surtout une rencontre qu’elle n’a jamais pris à la légère. En dehors de la France (3-6) en 1958, elle a toujours battu ses adversaires, qu’il s’agisse de l’Autriche (3-2) en 1934, de l’Uruguay (1-0) en 1970 ou du Portugal (3-1) il y a quatre ans.
« Le tournoi n’est pas terminé, glisse Oliver Bierhoff, le manager de l’équipe. J’attache une grande importance à ce match. » Pour mettre tous les atouts de son côté, l’Allemagne pourrait bien aligner ses remplaçants ce soir. En 2006, la fraîcheur du banc lui avait permis de venir facilement à bout du Portugal.

Podolski et Lahm grippés

En outre, les forfaits s’accumulent dans les rangs allemands. Podolski et Lahm sont grippés. Quant à Miroslav Klose, touché au dos, il pourrait bien rester sur le banc et renoncer à égaler le record de 15 buts inscrits en Coupe du monde par Ronaldo. « Les remplaçants se sont toujours parfaitement comportés, souligne Oliver Bierhoff. A chaque instant, nous savions que nous pouvions compter sur eux. »

De leur côté, les Uruguayens pourront compter sur le retour de leur défenseur central et capitaine, Diego Lugano, blessé au genou contre le Ghana. Un temps incertain, la star de l’équipe, Diego Forlan, devrait également débuter la rencontre malgré une gêne à la cuisse droite. « Nous allons aborder ce match avec le même état d'esprit et le même enthousiasme que contre les Pays-Bas (2-3), certifie Oscar Tabarez, le sélectionneur uruguayen. Nous nous préparons à nous battre à mort. Décrocher la troisième place de cette Coupe du Monde, c’est la mission de l’Uruguay. »
Les joueurs de la Celeste seront accueillis avec les honneurs lundi, pour leur retour au pays, avec un défilé dans les rues de Montevideo. Une raison de plus pour ne pas passer à côté.

Uruguay : Muslera - Maxi. Pereira, Lugano (cap.), Godin, Fucile - Cavani, Perez, Arevalo Rios, Pereira - Forlan, Suarez
Allemagne : Neuer - Boateng, Mertesacker, Friedrich, Jansen - Özil, Schweinsteiger, Kroos - Müller, Podolski (ou Marin) – Klose (ou Cacau)

C. Z.