RMC Sport

Valbuena, adorable crâneur !

-

- - -

Auteur d’une fin de saison canon avec l’OM, le petit Marseillais est l’invité-surprise de la liste des 24 de Raymond Domenech. Son père, Carlos, évoque l’homme avant le joueur.

Que sait-on finalement de Mathieu Valbuena ? Qu’il n’a pas été retenu, à 18 ans, par le centre de formation des Girondins de Bordeaux. Qu’il a écumé les terrains du National sous les couleurs de Libourne Saint-Seurin. Qu’il est l’invité surprise de la liste des 24 Bleus choisis par Raymond Domenech pour la Coupe du monde et un acteur principal du 9e titre de champion de France de l’OM, lui, pourtant indésirable en début de saison.

Mais qui est l’homme ? « Un être généreux. Un passionné de foot qui préfère aller au restaurant le dimanche soir pour voir un match plutôt que sortir. » Ancien joueur amateur, aujourd’hui dirigeant des 17 ans nationaux des Girondins de Bordeaux, Carlos Valbuena connaît bien son fils. C’est d’ailleurs lui qui lui a transmis son amour pour le ballon rond. « Mathieu m’accompagnait aux matches, confesse-t-il. Petit, il ne regardait pas de dessins animés mais des cassettes de foot. Il remplissait même des classeurs avec des articles sur la Coupe du monde. Ah, s’il avait été aussi assidu à l’école ! » Carlos Valbuena entretient une relation complice avec son fils. A l’issue de chaque match, le père a droit à son petit coup de fil.

« Il a besoin de mon avis, reconnaît Carlos. Je peux le vexer comme la fois où je lui ai dit qu’il avait été mauvais contre Lorient (victoire 2-1 de l’OM, 16 décembre 2009). » Le vexer ou lui conseiller aussi de moins « accompagner les coups qu’il reçoit » et ainsi, combattre la réputation de « plongeur » que certains confrères lui font. Carlos Valbuena défend également son fils, dont le look jugé « too much » et le goût prononcé pour les grosses voitures irritent. « Je ne suis pas fan de ses cheveux. Mais je crois qu’il les a coupés ce matin (hier). Je n’aime pas non plus sa démarche. Il se la joue un peu. Mais il ne s’en rend pas compte. »

« On ne lui faisait pas confiance à cause de sa taille »

Pour Carlos, ce comportement aurait pour origine le passé de Mathieu. « Que ce soit en 14 ou 15 nationaux, en CFA ou en National, il a toujours dû prouver, explique-t-il. On ne lui faisait pas confiance à cause de sa taille. » Aujourd’hui, cette dernière n’est plus un problème et Mathieu Valbuena peut vivre son rêve bleu, « un truc phénoménal ». Lui, ce grand fan du Barça. « Ça aussi, c’est moi qui lui ai transmis, assume Carlos. Le rideau de son ancienne chambre, c’est le drapeau du Barça. Il a également posé, à l’âge de treize ans, aux côtés de son idole Ronaldo.»  De quoi rêver en secret d’un transfert en Catalogne ? « Non, réfute avec autorité son père. Ce serait vraiment… » Fou ? Insensé ? Il y a deux jours à peine, figurer dans les 24 n’était pas chose évidente non plus pour le feu follet marseillais.

Chaque jour, Rmcsport vous présentera un Bleu vu par un proche. L’occasion de passer de l’autre côté du miroir et de découvrir la face caché de vos joueurs préférés. Mercredi : Anthony Réveillère

A.D.