RMC Sport

Dhorasoo dénonce l’hypocrisie du milieu

Retraité depuis quelques jours, Vikash Dhorasoo regrette une certaine hypocrisie qui règne dans le milieu du football.

Vikash Dhorasoo n’aura finalement pas tenté une dernière aventure avec le Grenoble Foot 38. L’ancien joueur du PSG, de Lyon ou encore du Milan AC a décidé il y a quelques jours de mettre un terme à sa carrière professionnelle évoquant notamment un manque de motivation pour poursuivre au haut niveau. Doté d’un talent certain mais également d’un caractère bien trempé, le joueur formé au Havre dérange parfois dans son comportement et ses déclarations. Il regrette d’ailleurs une certaine hypocrisie autour du ballon rond. « On est dans un milieu où il faut faire semblant d’être dans le collectif. Quand on est remplaçant il faut faire mine d’être content alors que la plupart des joueurs remplaçants ont à peu près tous envie que l’équipe et que le mec qui joue à leur place joue mal, et c’est presque humain, explique-t-il sur l’antenne de RMC. Il n’y a qu’au moment où on est remplaçant, quand on est mis à l’écart que l’on peut avoir ce sentiment là. Les mecs qui jouent tout le temps ne peuvent pas comprendre qu’à un moment donné tu ne te sentes pas bien ».

Très critiqué après la Coupe du Monde pour son film (Substitute) qui montre les coulisses de l’équipe de France et sa vie de remplaçant, il cite même deux exemples de ses anciens coéquipiers en Bleu. « Grégory Coupet est parti en plein stage à Tignes parce qu’il allait être remplaçant, Willy Sagnol voudrait partir du Bayern parce qu’il est remplaçant. Je crois que j’ai été humain, je n’arrivais pas à faire semblant ». (Voir extrait sonore ci-contre)
Désormais loin des terrains, Vikash Dhorasoo va tout de même avoir un emploi du temps chargé avec l’écriture d’un livre, un petit rôle d’avocat d’origine indienne dans un film et son engagement politique auprès du maire de Paris Bertrand Delanoë.

Pour suivre toute l'actualité du football : cliquez ici

La rédaction