RMC Sport

Abidal : « J’ai tourné la page du Mondial »

Eric Abidal

Eric Abidal - -

Pour son retour en Bleu après le triste épisode de la Coupe du monde en Afrique du Sud, le défenseur de Barcelone récupère son numéro 3 et sera titulaire face à l’Angleterre, ce mercredi (21h), en amical, à Wembley.

Eric Abidal, comment avez-vous vécu votre retour en équipe de France ?
Après le mauvais passage du Mondial, c’était important de pouvoir très vite atteindre mes objectifs et notamment de faire de bonnes prestations en club pour pouvoir revenir en Bleu. Parce que l’équipe de France, c’est vraiment très important.

Qu’avez-vous retenu du fiasco de Knysna ?
J’ai appris beaucoup de choses en Afrique du Sud. A ce sujet, j’ai pu remarquer que là-bas, on n’avait pas toujours fait les bons choix. Mais aujourd’hui, j’ai tourné la page du Mondial. J’ai vraiment envie de passer à autre chose.

Vous vous sentez encore coupable ?
Personnellement, oui. J’ai beaucoup réfléchi car j’ai l’impression d’avoir gâché beaucoup de choses après tous les efforts effectués pour se préparer. On est coupables de pas mal de choses mais il y a aussi eu un enchaînement d'évènements qui ne nous a pas permis d’atteindre notre objectif. L’après Coupe du monde n’a pas été évident. Il y a eu beaucoup de changements avec un nouveau sélectionneur, un nouveau staff et un nouveau groupe. Il fallait laisser le temps.

« On est coupable de pas mal de choses »

Avez-vous parlé avec Laurent Blanc ?
Oui, on a parlé. Il m’a dit qu’il comptait sur moi et qu’il regardait mes prestations en club. Il sait que je suis un mec qui se donne toujours à fond et qu’il peut avoir confiance en moi.

On a le sentiment que vous arrivez avec une longueur d’avance…
Je n’ai pas forcément de longueur d’avance. Je n’aime pas le mot titulaire. En football, c’est celui qui est au meilleur de sa forme qui mérite de jouer. Le sélectionneur va faire ses choix. A nous de les accepter. Il y a toujours beaucoup de concurrence. Je la vis bien à Barcelone. L’essentiel est d’avoir un objectif commun.

Que représente pour vous Wembley ?
Pour moi, c’est un peu l’histoire de mon club. Barcelone y a gagné la Ligue des champions (NDLR : en 1992). Cette année, la finale de la C1 va encore s’y dérouler. C’est un autre objectif. J’y ai joué face à Tottenham lors de ma première saison avec Barcelone. C’est un stade mythique et l’ambiance y est énorme

FL à Londres