RMC Sport

Abidal : « Les gars m’ont félicité… »

-

- - -

Le défenseur de Barcelone, récent vainqueur de la Ligue des champions, savoure son retour en Bleu pour la mini-tournée en Europe de l’Est. Epaté par sa rapide guérison, ses équipiers lui ont d’ailleurs rendu un hommage appuyé. Interview.

Eric Abidal, comment avez-vous vécu votre retour en équipe de France ?

Très bien. Ça m’a fait énormément de bien d’être sélectionné, surtout après les deux mois que je viens de passer. L’accueil de mes coéquipiers a été chaleureux. J’ai eu droit à un beau discours et à des félicitations. Pas seulement pour la victoire en Ligue des Champions mais aussi sur le fait que je sois revenu si vite sur les terrains.

Estimez-vous être à 100% de vos moyens physiques actuellement ?

100% je ne sais pas car je n’ai pas vraiment eu beaucoup de temps pour me tester. Certes, j’avais pour objectif d’être opérationnel en vue de la demi-finale de la Ligue des champions. J’avais travaillé pour. Hélas le coach m’a offert seulement trois minutes. Il y a quelques jours, j’ai pu disputer la finale intégralement. Cela prouve donc que je m’estime capable de jouer d’autres rencontres de haut niveau.

Laurent Blanc vous a-t-il parlé de la concurrence avec Patrice Evra ?

Non, je ne suis pas au courant. Entre lui et moi, il n’y a pas de lézard. « Pat » mérite de jouer et je le comprends bien. L’équipe de France, c’est comme Barcelone. On avance ensemble pour gagner et rien d’autre. Si le sélectionneur fait appel à moi, je serais la pour répondre à ses attentes.

Est-ce que cette rude épreuve vous a donné une autre vision de votre métier ?

J’évite de mélanger vie professionnelle et vie privée. La santé reste un sujet primordial, tout le monde le sait, surtout quand ça te touche personnellement. Tu oublies tout le reste et tu essaies de bien te remettre. Je me suis posé beaucoup de questions, ne sachant pas comment allait réagir mon corps.

Pouvez-vous revenir sur le fait que Carles Puyol, l’habituel capitaine du Barça, vous ait offert le brassard le jour de la finale à Wembley ?

Puyol, c’est un grand monsieur sur le terrain mais aussi en dehors. Il en a discuté avec le coach et avec Xavi. En ce qui me concerne, je ne pensais pas être titulaire, et au final me retrouver capitaine fut un grand honneur pour moi. Je revois encore les flashs des grands joueurs qui soulevaient ce trophée et j’ai ressenti une émotion incomparable en levant la coupe.

LB