RMC Sport

Abidal, place réservée

Karim Benzema et Eric Abidal se retrouvent en équipe de France

Karim Benzema et Eric Abidal se retrouvent en équipe de France - -

Dès le premier jour du rassemblement des Bleus, Didier Deschamps a annoncé la très probable titularisation d’Eric Abidal face à la Belgique mercredi (21h). Le Monégasque, greffé du foie en avril 2012, va pouvoir reprendre ses marques.
-
- © -

Henri Saivet, Nicolas Maurice-Belay, Cheick Diabaté. Sans faire injure aux attaquants bordelais, ils n’ont peut-être préparé Eric Abidal de la meilleure manière possible avant son retour en équipe de France. Car mercredi soir à Bruxelles (21h), le néo-Monégasque se frottera à quelques-uns des plus grands talents du football européen. Eden Hazard, Christian Benteke, Romelu Lukaku, Moussa Dembelé ou encore la pépite Zakaria Bakkali… Les Diables Rouges promettent de faire souffrir la défense des Bleus. Et Eric Abidal (33 ans) sera en première ligne. Didier Deschamps ne l’a pas caché, il sera très vraisemblablement titulaire en Belgique.

« A partir du moment où je le prends et par rapport à ce qu’il représente, ça me semble logique qu’il puisse débuter le match, explique le sélectionneur des Bleus. Prendre un joueur de son expérience, avec son vécu, et lui dire qu’il va venir prendre l’air de Clairefontaine… Il est plus que susceptible de démarrer le match mercredi. » Et Eric Abidal sait déjà à quoi s’attendre face au leader du groupe A des qualifications pour la Coupe du monde 2014 (six victoires, un nul). « En équipe de France, il n’y a pas de matchs amicaux, souligne l’ancien Barcelonais. On joue contre une belle équipe. Ça va nous servir. Il ne faut pas prendre ce match à la légère. »

Abidal : « C'est énorme, inespéré »

Une concentration qu’il a déjà affichée devant la presse, ce lundi. Plus loin des caméras, Eric Abidal a été plus ouvert. Pour sa première convocation chez les Bleus depuis Allemagne-France en février 2012 (1-2), il a été chaleureusement accueilli, notamment par Franck Ribéry. Le chemin de l’homme, qui s’est battu contre le cancer ces 30 derniers mois et a été greffé du foie, suscite un grand respect au sein du groupe France. « C’est quelqu’un qui est très apprécié par les joueurs qui sont là, note Didier Deschamps. Ils ont vécu différentes expériences avec lui. Pour lui, je pense que dans sa tête et au fond de son cœur, c’est une émotion très forte. »

« C’est énorme, inespéré par rapport à ce que j’ai vécu pendant deux ans, raconte Eric Abidal. Je suis très fier de revenir dans le groupe, de pouvoir reporter le maillot bleu. Pour moi, c’est très important. » Mais le sélectionneur des Bleus l’avait déjà dit jeudi dernier, ce retour n’est pas un cadeau. « On va penser que c’est prématuré, mais je suis apte, assure ‘‘Abi’’. A partir du moment où je m’éclate avec Monaco, je suis disponible pour l’équipe de France. » Et prêt à reprendre sa place. Dans l’axe. « J’espère faire une bonne saison et pouvoir aller au Brésil. Le reste, pour moi, c’est l’inconnu. » La vie lui a réservé trop de mauvaises surprises pour qu’il ose parier sur l’avenir.

A lire aussi :

- Nasri : « Je n’ai pas été exemplaire »

- Deschamps, un premier anniversaire sans faste

- Stéphan : « Deschamps est très respecté »

LP avec JRe et JS