RMC Sport

Blanc : « Etre beaucoup plus rigoureux »

Laurent Blanc

Laurent Blanc - -

Malgré la victoire facile contre l’Estonie (4-0), le sélectionneur des Bleus a pointé du doigt les errements défensifs de ses joueurs. Un bon moyen de les maintenir sous pression jusqu’au début de l’Euro, le 11 juin face à l’Angleterre.

Laurent, quel était l’objectif de ce match ?

On voulait le gagner, comme tous les matches qu’on prépare. Dans le domaine du jeu, on voulait plus de constance. Dans ce domaine-là, on peut être satisfait. Il y a d’autres domaines où on l’est un peu moins. Globalement, avec l’environnement du stade, on a passé une bonne soirée.

Quels sont les points sur lesquels vous n’êtes pas satisfait ?

Dans le domaine défensif. Je ne vais pas utiliser la langue de bois que j’utilise de temps en temps. Paradoxalement, c’était un match très facile à jouer, comme je l’ai dit aux défenseurs à la mi-temps. Ce n’était pas un match pour eux, c’est comme ça. Ce qui me gêne, c’est qu’on s’est nous-mêmes mis en difficulté. La meilleure des choses dans le football, c’est de faire des choses simples. C’est le plus efficace. On n’a pas joué simplement en première mi-temps, surtout dans le domaine défensif, et on s’est retrouvé en difficulté. Ça a été mieux en deuxième mi-temps. C’est à méditer et à travailler pour progresser.

Comment corriger cela ?

Il faut faire prendre conscience aux joueurs que, défensivement, il faut être beaucoup plus rigoureux, beaucoup plus durs et surtout jouer plus simplement. Je peux admettre que l’adversaire nous mette en difficulté, mais que ce soit nous-mêmes, ce n’est pas logique.

« La vérité sortira du match contre l’Angleterre »

Comment analysez-vous l’entente entre Ribéry, Nasri et Benzema ?

Ils ont plaisir à jouer ensemble. Ils ont des qualités intrinsèques différentes. S’ils les mettent à la disposition de l’équipe, c’est bien pour nous. L’équipe a eu plaisir avec ces joueurs-là et ces joueurs ont eu plaisir à jouer pour l’équipe. Ils ont été efficaces et, surtout, ils mettent en danger l’adversaire. On a des armes dans le domaine offensif avec ces trois joueurs et ceux sur le banc. Mais en match officiel, on n’a le droit qu’à trois changements et on ne pourra pas utiliser toutes nos armes offensives.

Qu’est-ce qui vous a plu lors de cette rencontre ?

Le match en lui-même. Et aussi l’environnement. Ça faisait longtemps qu’on n’avait pas entendu un stade derrière l’équipe comme ce soir (mardi). C’était une belle soirée de football. L’adversaire ne nous a pas vraiment posé de problèmes. On voulait éviter les blessures, apparemment, c’est chose faite. Et puis on a marqué des buts.

Vous sentez-vous prêt pour l’Euro ?

La préparation se passe comme on le souhaitait. On sent que les joueurs ont envie de faire quelque chose de bien, qu’ils sont en train de progresser physiquement. Collectivement, je nous trouve en nets progrès. Mais les autres équipes aussi se préparent. La vérité sortira du match contre l’Angleterre, le 11 juin.

Propos recueillis par Pierrick Taisne, au Mans