RMC Sport

Blanc : « Pas de cadres incontournables »

Laurent Blanc

Laurent Blanc - -

Invité de Stade 2, le sélectionneur de l’équipe de France a fait le point sur les dossiers brûlants et affirmé que personne n’avait de place acquise chez les Bleus.

Sur l’Equipe de France
« Pour moi, il n’y a pas de cadre incontournable en Equipe de France. C’est clair, net et précis. A la Coupe du monde, je n’ai pas vu de joueurs incontournables. Malouda était-il titulaire indiscutable en équipe de France avant que je la prenne ? On pense qu’il y a des cadres incontournables par rapport aux performances en club. Ca rentre dans le critère de sélection mais il y a aussi les performances en équipe de France qui comptent. »

Sur Raymond Domenech
« On ne s’est pas parlé. Il m’a envoyé un message avant le match contre la Norvège et je l’en remercie. »

Sur les sanctions de la commission de discipline
« Je ne voulais pas en arriver là. Je voulais pouvoir compter sur les meilleurs joueurs pour les matches de septembre. Cette commission d’information a été dictée par l’ancien président de la FFF le jour où il est parti. Et c’est aux nouveaux dirigeants et au nouveau sélectionneur d’en gérer les conséquences. Sur le fond, cette décision ne me dérange pas. C’est sur la forme. D’après ce que je sais, cette grève était un acte collectif. Je suis dubitatif sur la nature des peines avec un qui prend 5 matches de suspension, un 3… Qu’on m’explique les critères. Qu’on m’explique pourquoi ces 5 joueurs ont eu plus d’importance que les 18 autres »

Sur Bordeaux
« Bordeaux, ça a été une super période avec trois mois difficiles. Ca a été très dur de quitter Bordeaux au niveau émotionnel. »