RMC Sport

Blanc quitte Bordeaux pour les Bleus

Après trois saisons à la tête de Bordeaux, Laurent Blanc va prendre en mains l'équipe de France.

Après trois saisons à la tête de Bordeaux, Laurent Blanc va prendre en mains l'équipe de France. - -

Ce matin au Haillan, Laurent Blanc a annoncé à ses joueurs qu'il ne serait plus leur entraîneur aux Girondins la saison prochaine pour prendre les rênes de l'équipe de France à la fin du Mondial.

Ce n’était pas le secret le mieux gardé de France. Il a d’ailleurs fuité peu après une réunion entre Laurent Blanc et ses joueurs ce dimanche au Haillan, avant d’être confirmé par Bordeaux. Après trois saisons, le « Président » referme la page girondine pour ouvrir celle des Bleus. « Le club souhaitait conserver Laurent en qualité d’entraîneur de l'équipe professionnelle jusqu'au terme de son contrat le 30 juin 2011, précise un communiqué des Girondins. Compte tenu de la particulière qualité des relations entretenues avec son entraîneur pendant ces trois années, et de l'excellence du travail accompli par Monsieur Blanc, son adjoint Monsieur Gasset et l'équipe technique, le FC Girondins de Bordeaux accepte d'entendre la FFF sur la question de l'indemnisation liée à la libération de son entraîneur. »

Plus tôt dans la journée, le champion du monde 1998 avait annoncé la nouvelle à ses joueurs au cours d’un pot d’adieu, dans l’intimité d’un Haillan transformé en camp retranché. Outre le départ du Président, les Bordelais ont aussi appris celui de Jean-Louis Gasset, son adjoint. A l'image de Yoann Gourcuff, en larme, l’émotion était bien présente ce dimanche matin. Et ce même si cette nouvelle n’a surpris personne. Depuis des mois, son nom est celui qui revenait avec le plus d’insistance pour succéder à Raymond Domenech après la Coupe du monde (11 juin-11 juillet).

« Cette déclaration d'intérêt me réjouit, a réagi par communiqué le président de la FFF, Jean-Pierre Escalettes. Dans les heures qui viennent, la FFF prendra les contacts nécessaires avec les parties concernées pour définir et mettre au point les conditions d'un accord. » L’affaire pourrait lui coûter cher à en croire Nicolas de Tavernost. « Nous devons préserver les intérêts de notre club, prévient le président du directoire de M6, propriétaire des Girondins. Il y a eu préjudice par rapport aux annonces faites sur le choix possible de Laurent Blanc depuis le mois janvier dernier, ce qui a correspondu à une difficulté sportive. Ça devra être inclus dans la négociation financière. » Une fois ces détails réglés, une nomination pourrait être ainsi officialisée dès la prochaine réunion du bureau fédéral, programmée le 20 mai.

Domenech : « La sélection, c’est un autre métier »

Egalement pisté par une grosse écurie européenne, dont l’identité n’a pas été révélée, Laurent Blanc a donc choisi de lier son destin à celui de Bleus qui s’étaient refusés à lui en 2006. Depuis, l’ancien défenseur a convaincu en décrochant un titre de champion de France (2009), une Coupe de la Ligue (2009) et deux Trophées des Champions (2008 et 2009). Un pédigrée à peine écorné par la catastrophique fin de saison bordelaise, conclue hors des places européennes (6e).

Preuve de sa détermination, Blanc devrait voir ses émoluments réduits d’un tiers (100 000 euros mensuels à la FFF contre 150 000 à Bordeaux). Il n’est pas sûr non plus de pouvoir conserver son fidèle bras droit Jean-Louis Gasset, pas forcément emballé à l’idée d’abandonner un rôle d’adjoint au quotidien.

Avec ou sans Gasset, la solution Blanc semble déjà faire l’unanimité. « Si on parle de plus en plus de Bordeaux en ce moment, c’est grâce à lui, a ainsi déclaré Franck Ribéry à Téléfoot. J’espère que ce sera aussi un grand sélectionneur. » Dans la même émission, son futur prédécesseur Raymond Domenech s’est même fendu de quelques conseils : « Il a prouvé qu’il savait gérer une équipe mais la sélection, c’est un autre métier. Il faudra qu’il soit prêt rapidement parce que la qualification (à l’Euro 2012) se jouera dès septembre. » Laurent Blanc aura droit à un tour de chauffe le 11 août pour un match amical en Norvège. Le point de départ de sa nouvelle vie en bleu.

S.C., avec M.B., J.R. et S.O.