RMC Sport

Bleus : l’indispensable Patrice Evra…

Patrice Evra et Franck Ribéry en équipe de France

Patrice Evra et Franck Ribéry en équipe de France - -

Didier Deschamps appellera Patrice Evra ce jeudi pour les barrages qualificatifs pour la Coupe du monde face à l’Ukraine (15-19 novembre). Même s’il a déclenché la polémique il y a trois semaines, le Mancunien reste un cadre.

Il est l’homme des coups de gueule depuis deux mois. Dans le vestiaire des Bleus, un soir où rien n’allait. Et devant la caméra de TF1, pour une séquence confinant à la pyromanie. Patrice Evra a aidé l’équipe de France à relever la tête à Gomel le 10 septembre (4-2). Il l’a desservie il y a près de trois semaines en créant une polémique parfaitement inutile avec ses attaques contre plusieurs consultants le 20 octobre, dans Téléfoot. Patrice Evra aurait pu être sanctionné, privé de Bleus, comme au lendemain de la tristement célèbre affaire de Knysna. Il sera du rendez-vous des barrages qualificatifs pour la Coupe du monde face à l’Ukraine (15-19 novembre). Et donc dans la liste que Didier Deschamps dévoilera ce jeudi (14h). Une présence que rien ni personne ne semble pouvoir contester.

Des 65% de « oui » à la question « Deschamps doit-il sélectionner Patrice Evra ? » sur rmcsport.fr ce mercredi, à la faiblesse de la concurrence à son poste avec l’irrégularité de Gaël Clichy et la jeunesse de Lucas Digne, en passant par son rôle dans le groupe et l’absence de sanction à son égard, tout paraît servir la cause de Patrice Evra. « C’est un bon joueur, quoi qu’il arrive, soutient Grégory Coupet, son ex-coéquipier chez les Bleus. N’oublions pas qu’il joue à Manchester United, qu’il côtoie le haut niveau depuis de nombreuses années. Pour moi, c’est un joueur indispensable à l’équipe de France. Quand il n’était pas là, personne n’a crevé l’écran à ce poste. Il s’est peut-être permis de faire ces déclarations parce qu’il se sent en confiance, à l’aise. Aujourd’hui, il est incontournable en équipe de France. »

Coupet : « Un titulaire à part entière »

Pour Didier Deschamps, l’écarter reviendrait donc à fragiliser le groupe, à se priver d’un relais précieux au moment où les Bleus joueront leur place au Brésil. Inimaginable. « Il a une vraie influence sur le groupe, poursuit l’ancien gardien international. Ses mots pèsent. Il n’a pas le brassard mais c’est l’un des vrais meneurs de ce groupe. Il me paraît très important. Je pense qu’il fait partie des titulaires à part entière de cette équipe de France. »

Proche de Franck Ribéry, Eric Abidal et Karim Benzema, Patrice Evra est une figure très respectée du « groupe France ». Notamment par les plus jeunes, dont son ex-coéquipier Paul Pogba. Il bénéficie aussi de sa très bonne relation avec Didier Deschamps depuis leurs années monégasques, même si le sélectionneur n’a pas hésité à lui taper sur les doigts après sa vengeance personnelle. Dans sept mois, si les Bleus passent l’obstacle ukrainien, Patrice Evra ira au Brésil. Pour offrir, si possible, une meilleure image de la France que quatre ans plus tôt…

A lire aussi :

>> Deschamps doit-il sélectionner Patrice Evra ?

>> Les Bleus au crible de la Dream Team

>> Evra échappe à la sanction

La rédaction