RMC Sport

Coupe du monde: les Bleus en demi-finales, c'est énorme!

Les Bleus

Les Bleus - AFP

Auteurs d'un match très maîtrisé face à l'Uruguay (2-0) ce vendredi, une semaine après leur victoire renversante face à l'Argentine, les Bleus ont composté leur billet pour les demi-finales de la Coupe du monde en Russie. Ils affronteront le Brésil ou la Belgique pour une place en finale.

La fiche technique

Uruguay-France : 0-2

Buteurs : Varane (40e), Griezmann (61e)

Uruguay : Muslera - Caceres, Gimenez, Godin, Laxalt - Nandez Urreta, 73e), Torreira, Bentancur (Rodriguez, 59e), Vecino - Suarez, Stuani (Gomez, 59e)

France : Lloris - Pavard, Varane, Umtiti, Hernandez - Kanté, Pogba - Mbappé (Dembélé, 88e), Griezmann (Fekir, 93e), Tolisso (N'Zonzi, 80e) - Giroud

La France file dans le dernier carré

L’équipe de France n’avait plus atteint le dernier carré de la Coupe du monde depuis 2006. Cette anomalie est désormais corrigée. En dominant ce vendredi l’Uruguay (2-0) avec autorité en quarts de finale du Mondial russe, Didier Deschamps et ses hommes ont gagné le droit de défier mardi prochain en demi-finales le vainqueur du duel Brésil-Belgique programmé ce soir (20h).

En attendant de se tourner vers ce rendez-vous, les Bleus peuvent déjà se dire qu’ils ont atteint l’objectif fixé par Noël Le Graët, le président de la FFF, à savoir se hisser parmi les quatre meilleures équipes du monde. Avec ce succès maîtrisé face à la Celeste, certes privée d’Edinson Cavani, ils font également mieux qu’il y a quatre ans quand ils avaient pris la porte en quarts contre l’Allemagne (1-0). Et, surtout, ils se rapprochent un peu plus de leur rêve d’apporter une deuxième étoile mondiale à l’équipe de France, vingt ans après celle décrochée par Zinedine Zidane et sa bande.

Un match très, très accroché

Une semaine après leur victoire renversante face à l’Argentine de Lionel Messi (4-3), les Bleus ne pouvaient que s’attendre à un combat de tous les instants face à une équipe uruguayenne réputée pour sa hargne, sa rigueur et sa culture de la gagne. Ils n’ont pas été déçus. Dès la troisième minute de jeu, José Gimenez a donné le ton en marchant sur le pied d’Olivier Giroud. Dans la foulée, c’est Kylian Mbappé qui a été pris pour cible, parvenant toutefois à se relever à chaque fois.

Luis Suarez s’est également chargé en première période de donner un coup de hanche totalement gratuit à Benjamin Pavard. Mais les Français ne sont pas tombés dans le jeu dans Uruguayens. Enfin, jusqu’à la 67e quand les esprits se sont sérieusement échauffés. En restant au sol, Mbappé a passablement agacé Diego Godin, qui a cherché aussitôt à le relever, ce qui a provoqué une échauffourée. Mais heureusement pour les Bleus, seuls Mbappé et Lucas Hernandez ont été avertis au cours de ce match. Aucun des joueurs sous le coup d’une suspension (Pogba, Giroud, Pavard et Tolisso) n’a pris de carton jaune.

Varane répond, quatre ans après

Quand on pense à Raphaël Varane, on pense à ses débuts à Lens, à ses quatre Ligues des champions soulevées avec le Real Madrid ou encore à son association en club avec Sergio Ramos. Mais on pense aussi à ce fameux quart de finale face à l’Allemagne en 2014 et à son duel perdu face à Mats Hummels sur le seul but inscrit par les Allemands, synonyme d'élimination pour les Bleus. Quatre ans après cet épisode, le natif de Lille a clairement pris sa revanche. Car c’est lui qui a mené les Bleus sur de bons rails en ouvrant le score à la 40e d’une tête décroisée sur un coup franc frappé par Antoine Griezmann.

De quoi permettre à la France, également bien aidée par une parade d’Hugo Lloris, de rentrer aux vestiaires en tête à la pause. Au-delà de ce but, Varane a également été impeccable sur le plan défensif, éteignant complètement Suarez. En seconde mi-temps, Griezmann s’est chargé de doubler la mise d’une frappe flottante du gauche aux 25 mètres détournée dans ses filets par un Fernando Muslera coupable d’une grossière faute de main. Solides, les Bleus ont ensuite sereinement géré leur avantage. La preuve que cette équipe ne cesse de progresser et peut se mettre encore un peu plus à rêver.

RR