RMC Sport

Coupe du monde U20 : ces Bleuets veulent plaire

L'équipe de France U20

L'équipe de France U20 - -

Les Bleuets, qui disputeront leur deuxième match de la Coupe du monde U20 ce lundi contre les Etats-Unis (17h), séduisent pour leur accessibilité et leur sérieux. Les intéressés, sensibles au regard des Français sur leurs performances, sont bien décidés à ne pas imiter leurs aînés.

« Quand on compare notre travail avec celui de la génération précédente, on voit tout de suite qu’il y a un monde entre les deux. » Voilà ce que lâche, anonymement, un membre du staff de l’équipe de France des moins de 20 ans lorsqu’on l’interroge sur le comportement de ces jeunes pousses. Un vrai tacle en direction de la cuvée précédente et de leur fatale virée en boite nuit, fatale car synonyme de non-qualification pour l’Euro 2013. « Ce groupe-là est plus rafraichissant, insiste l’intéressé. Les erreurs des anciens leur ont permis de voir que l’équipe de France est hyper importante. Ils ont conscience que la moindre erreur peut se payer cash. » Une prise de conscience visiblement totale et parfaitement intégrée par tout ce petit monde.

Les joueurs de Pierre Mankowski n’ont signé aucune charte pourtant, contrairement aux A de Didier Deschamps. Mais cela ne les empêche pas d’être beaucoup plus sympathiques que leurs ainés. Une photo avec des volontaires turcs ? Pas de problème. La dizaine de supporters présents pour les encourager face au Ghana vendredi dans les tribunes du Galatasaray Stadium ? Ils ont eu droit à des saluts chaleureux de la part des joueurs. Une question des médias ? Les Bleuets, pas (encore ?) en froid avec la presse, s’arrêtent volontiers. Toujours souriants. « On doit bien se comporter sur et aussi en dehors du terrain, indique le Parisien (prêté à Valenciennes) Jean-Christophe Bahebeck. C’est important de montrer l’exemple. On porte un maillot assez important. »

Un joueur : « Mes modèles ? Ni Ribéry, ni Benzema »

« On en a déjà beaucoup parlé ensemble : quand on a le maillot de l’équipe de France sur le dos, on a une image à rendre, on a des devoirs, explique Pierre Mankowski, le sélectionneur. Mais en même temps, il faut montrer beaucoup de plaisir. C’est un honneur. Il faut rendre ce bonheur qui est le nôtre, à tout le monde. » Des mots reçus cinq sur cinq par ses petits protégés, qui ne veulent pas reproduire les mêmes erreurs que leurs prédécesseurs. « Il y a pas mal de jeunes qui aimeraient être à notre place, rappelle le Lyonnais Samuel Umtiti. Alors on essaie de faire au mieux. » Pour l’instant, l’opération séduction est réussie. Sur le terrain, où les Bleuets ont remporté leur premier match de la Coupe du monde U20 face au Ghana (3-1).

Et en dehors, où leur accessibilité est appréciable. Ainsi que leur discours. Comme celui de Paul Pogba, par exemple. « Quel que soit le match, quand je suis en équipe de France, je suis toujours heureux d’être ici, affirme le joueur de la Juve. On est tous heureux de jouer une Coupe du monde. C’est une fierté de porter ce maillot. » Ou comme les confidences sincères de ce Bleuet, sous couvert d’anonymat. « Cette Coupe du monde, c’est pour la France, c’est pour moi. Nous rendre compte de l’importance que ça a pour nous et pour les gens en France nous permet de garder les pieds sur terre. » Ces Bleuets ont le sens de la formule. Et comme leur staff, le tacle bien aiguisé. « Mes modèles ? Ce sont ni Ribéry, ni Benzema », poursuit ce Bleuet en off. Donc, a priori, pas de risques de dérapage incontrôlé pour lui et ses petits camarades.

A lire aussi

Mondial U20 - Les Bleus sont lancés

Pogba : « Je dois montrer l’exemple »

Jordan Veretout : « Un honneur de représenter la France »

A.D avec M.Bo, à Istanbul