RMC Sport

Coupe du monde U20 : une finale historique pour les Bleuets

Florian Thauvin

Florian Thauvin - -

En dominant le Ghana ce mercredi (2-1), à Bursa (Turquie), en demi-finale du Mondial des moins de 20 ans, l’équipe de France s’est qualifiée pour la première finale de son histoire (samedi, 20h), grâce à un doublé de Thauvin. Elle y retrouvera l’Uruguay, tombeur de l'Irak.

Il n’avait pas été épargné par les critiques, après être passé à côté de sa phase de poule. Mais Florian Thauvin attendait tout simplement son heure. Déjà très bon lors de la démonstration française en quart de finale contre l’Ouzbékistan (4-0), le néo-Lillois s’est cette fois fendu d’un doublé aussi splendide que salvateur contre le Ghana, synonyme de finale planétaire pour les Bleuets (2-1). La première dans l’histoire de l’équipe de France.

Son crochet sur le portier ghanéen, après un magnifique relais sur Bahebeck en première période (43e), avait ouvert la voie, pensait-on, à un petit festival tricolore, après un premier acte outrageusement dominé (20 tirs !). Sa deuxième réalisation, sur un bel enchaînement crochet-frappe du gauche (74e), ne sera finalement rien d’autre que celle de la délivrance, tant les Black Satellites ont posé des problèmes à ces petits Bleus méconnaissables au retour des vestiaires.

Areola décisif

Les hommes de Pierre Mankowski peuvent ainsi s’estimer heureux d’être sortis indemnes de cette valse à deux temps. Eux qui avaient visiblement les moyens d’infliger « une danse » à leur adversaire, à en juger par la pluie d’occasions gâchées lors des 45 premières minutes, où Thauvin (2e), Pogba (3e), Digne (5e), Bahebeck (6e) et tant d’autres se sont cassés les dents sur un Antwi à la main très très chaude. Eux qui auraient également pu couler face à la révolte de Ghanéens champions du monde 2009, remis en selle par l’égalisation du buteur maison Assifuah (47e, 5e but en 6 matches).

20 tirs à 4 à la pause, 23 à 20 au final. Un simple coup d’œil sur les statistiques suffit à comprendre que les Bleuets se sont fait très peur. Revenu de nulle part lors des deux précédents tours, le Ghana a cette fois calé, malgré l’expulsion d’Umtiti pour une faute imaginaire (80e), sur un Areola des grands jours, auteur notamment d’une parade énorme dans le temps additionnel (91e). Suffisant pour envoyer les siens au paradis. A savoir en finale (samedi 20h), face à l’Uruguay, tombeur de l'Irak (1-1, 7-6 tab).

A lire aussi :

>> U20 - La France en finale !

>> Les Bleuets tout près du bonheur

>> Coupe du monde U20 : revivez France-Ghana

A.T.