RMC Sport

Coupet : « Avant le match, tu tournes en rond »

-

- - -

A la veille du barrage contre l’Ukraine (vendredi, 20h45), Grégory Coupet, sélectionné à 34 reprises en équipe de France, livre ses impressions sur l’atmosphère particulière qui peut entourer les dernières heures avant ce type de rencontre.

Grégory Coupet, membre de la Dream Team RMC Sport, se rappelle à quel point les heures peuvent être interminables avant le coup d’envoi : « C’est une journée qui est longue. Tu attends l’équipe-type, tu sens que l’atmosphère est à 100% orientée sur la soirée, tu tournes un peu rond. Tu te lèves, tu fais une réunion, une promenade, une collation, une sieste… Ce n’est pas ce qui a de plus excitant et de plus physique. Tout ça, c’est très long. C’est les moments où tu cogites le plus, tu penses à plein, plein de choses. En même temps, à partir du moment où la réunion d’avant-match est faite, le processus est enclenché, et pour mon cas personnel, tout ce qu’il pouvait y avoir autour était mis de côté. »

Pour lui, la perspective du Mondial au Brésil a de quoi transcender les Bleus : « En équipe de France, l’enjeu est toujours très fort, parce que c’est ton pays que tu représentes. Là en plus, c’est un barrage, c’est à part. C’est comme une demi-finale, avec un Mondial au bout. Il y a l’excitation de passer le barrage, et la très grande volonté d’aller au Brésil. Individuellement comme collectivement, c’est un moment hyper-important, et je pense que les mots de Didier Deschamps pourraient être déterminants. » 

« La star, c'est Ribéry »

Coupet estime également que Franck Ribéry peut être l’une des clés de la qualification côté français : « J’ose croire que Franck peut être le vrai détonateur de ces deux matches. On le sait dans une forme assez exceptionnelle. On le sent confiant, il a l’air d’assumer pleinement ce rôle-là, et même de s’en réjouir. D’avoir un tel joueur en pleine confiance, c’est vraiment un plus. On parle beaucoup de la Suède et du Portugal pour leurs deux stars, Ibrahimovic et Ronaldo, et je pense que la star de notre barrage est côté français. Il est sur une bonne dynamique, en pleine confiance, et un attaquant de ce calibre avec cette capacité de percussion, quand il ne réfléchit pas à deux fois à ce qu’il doit faire, ça peut aller très, très vite. Il est capable de marquer des vingt mètres, de percuter à tout moment, de mettre une défense à mal, de délivrer des passes décisives… Il faut juste espérer qu’ils ne cibleront pas trop ses chevilles. »

A lire aussi : 

- Cabaye plutôt que Nasri et Valbuena ?

- Riolo : "Moment de vérité"

- Deschamps : 'Il n'y a pas de crainte à avoir"

La rédaction