RMC Sport

Coupet : « Evra ? Pas spécialement le choix »

Grégory Coupet

Grégory Coupet - -

Consultant foot pour RMC Sport, Grégory Coupet n’est pas surpris par la non-sanction de Patrice Evra. Pour l’ancien gardien de but du PSG, celle-ci s’explique avant tout par le manque de concurrence au poste du joueur de Manchester United.

Finalement, Patrice Evra n’a pas payé sa virulente sortie de dimanche dans Téléfoot. Alors que certains attendaient une sanction, le latéral gauche des Bleus, qui a pourtant enfreint la charte de bonne conduite des Bleus, n’a pas été sanctionné par le président de la FFF, Noël Le Graët ni par Didier Deschamps, son sélectionneur en équipe de France. Une issue loin d’être surprenante pour Grégory Coupet. « Je pense que Patrice Evra devait une explication au staff technique et au président Le Graët. L’équipe de France avait besoin, aussi, de retrouver l’union sacrée autour de ces deux matches de barrages. Elle a besoin de sérénité pour préparer ces deux matches… même si je pense qu’on n’en restera pas là. Les Bleus ont aussi besoin de Patrice Evra en tant que latéral gauche pour aborder ces barrages de la meilleure des manières. »

L’équipe de France ne peut donc, selon Grégory Coupet, se passer du latéral gauche de Manchester United. Et encore moins se priver de ses services à un peu moins d’un mois de barrages décisifs pour le Mondial 2014. Ce que l’intéressé martèle encore, rappelant la faible opposition nationale à son poste. Je pense surtout qu’ils n’avaient pas spécialement le choix (ndlr, de ne pas le sanctionner). On sait que derrière Patrice Evra, la concurrence ne s’est pas vraiment manifestée, ni imposée non plus. C’est vrai qu’il a une communication assez difficile envers d’anciens internationaux. 

« Une concurrence pas criarde à son poste »

Il a surtout mis en porte-à-faux son sélectionneur par rapport à cette fameuse charte. On va dire que c’était une épine dans le pied qui n’était pas trop, trop enfoncée. On va arriver à passer l’éponge. Mais c’est sûr qu’il faut que l’équipe de France passe ces barrages. Patric Evra avait besoin de vider son sac mais il avait aussi conscience de ça. Il sait que la concurrence à son poste n’est pas criarde. Les supporters de l’équipe de France sont aussi conscients que Didier Deschamps n’a pas une pléiade de remplaçants derrière. On va faire abstraction de ça, en espérant qu’il n’y ait pas de nouveau couac d’ici là. »

A lire aussi

>> Evra échappe à la sanction

>> Evra-Le communiqué de la FFF

>> Courbis : « Tant mieux pour Evra »

La rédaction