RMC Sport

Coupet : « Maintenant, il faut des actes ! »

Grégory Coupet

Grégory Coupet - -

A la veille d’un barrage retour décisif pour la France contre l’Ukraine, Grégory Coupet, membre de la Dream Team RMC Sport, espère que les Bleus vont se révolter après leur défaite de l’aller (2-0). L’ex-international compte aussi sur le soutien du public au Stade de France.

Le jour est coché. Attendu. Et sera scruté avec attention par toute une nation. Mardi, au Stade de France, l’équipe de France reçoit l’Ukraine pour le compte du barrage retour du Mondial 2014. Après le naufrage du match aller (2-0), les Bleus entendent montrer un tout autre visage, à l’instar de Olivier Giroud « prêt à mourir sur le terrain ». Grégory Coupet, membre de la Dream Team RMC Sport, croit aux paroles des joueurs… à condition de confirmer sur le terrain mardi.

« Si les paroles sont suivies d’actes, ça va être très intéressant car on part donc sur un match de folie mardi. Il faut de toute façon qu’on marque au moins deux buts pour égaliser. Le match sera d’une grande intensité, promet l’ancien international français sur le plateau de BFM TV. Ils ont été piqués dans leur orgueil et ne s’attendaient vraiment pas à souffrir à ce point-là, au point d’être ridiculisés. Tout supporter français attend une revanche et une réaction de ces Bleus. Quand on entend Giroud dire qu’il est "prêt à mourir sur le terrain", ce sont des mots forts. Maintenant, il faut des actes ! »

« Imaginez si tout le monde se met à chanter La Marseillaise »

Face à l’énorme défi qui attend les Bleus, le sélectionneur Didier Deschamps a tenu à s’entretenir ce dimanche avec chaque joueur. Des discussions que notre consultant espère bénéfiques. « Le fait que Deschamps aille parler aux joueurs individuellement dans leur chambre montre qu’il cherche à connaître leur ressenti personnel, leur état d’esprit. Peut-être veut-il voir aussi s’il doit tenir un discours plus agressif ou calmer ses joueurs. Il faudra mettre du rythme car on a vu que cette équipe d’Ukraine était solide. Mais il sera nécessaire de le faire de manière ordonnée et de mettre désormais les joueurs face à leurs responsabilités »

Coupet veut aussi croire au soutien inconditionnel du public tricolore en faveur de son équipe, dans l’enceinte de Saint-Denis : « Imaginez si tout le monde se met à chanter La Marseillaise dans un stade de 80 000 personnes. Ça peut amener une soirée de folie et pousser les joueurs à faire plus que ce qu’ils ont fait jusqu’à présent. Il faut une soirée de folie pour ne pas avoir de regrets. On a vraiment besoin de voir une équipe qui met le bleu de chauffe ».

Lire aussi: >> Les Bleus remontés à bloc
>> Courbis : « La France a encore joué à dix à cause d’Evra »
>> En images: Quand la France se retrouve dos au mur...

Grégory Coupet