RMC Sport

Coupet : « Mavuba a une légitimité »

Grégory Coupet

Grégory Coupet - -

Invité à livrer son équipe-type pour Ukraine-France (vendredi à 20h45), Grégory Coupet a opté pour un 4-3-3 « solide », avec Rio Mavuba comme pièce maîtresse du milieu de terrain des Bleus.

Pour Grégory Coupet, le dispositif défensif de l’équipe de France sera la clé face à l’Ukraine, ce vendredi en barrage aller pour la Coupe du monde 2014 (20h45). Pour l’ancien gardien des Bleus, qui organise son onze idéal en 4-3-3, la titularisation de Rio Mavuba est indispensable à l’équilibre de l’équipe : « Je change le dispositif au match aller, avec un 4-3-3. Je ne change rien en défense ni dans le but. Lloris a fait une grosse séance lundi. Pour ma défense, j’aligne Debuchy, Koscielny, Abidal et Evra. Pour moi, la doublette Koscielny-Abidal a enfin des automatismes. On a enfin une défense en place depuis un petit moment. L’expérience d’Abidal est quand même hyper importante. »

« Et au milieu, j’aligne Cabaye, Mavuba et Matuidi. Pas de Pogba, c’est dommage. Je mets trois milieux défensifs, explique le membre de la Dream Team RMC Sport. Trois milieux avec une sentinelle comme Mavuba, qui le fait bien avec Lille et qui a une légitimé en équipe de France, avec Cabaye et Matuidi qui peuvent se projeter. Il vaut éviter que les deux se projettent vers l’avant en même temps, mais même s’ils le font il y aura toujours Mavuba qui sera là. »

« Ce n'est pas un onze prudent »

Si Grégory Coupet verrait d’un bon œil l’abandon du 4-2-3-1 cher à Didier Deschamps au profit d’un 4-3-3, pas question pour autant de « bétonner ». « Ce n’est pas un onze prudent, c’est solide car avec Matuidi et Cabaye, qu’on le veuille ou non, on a une force de frappe importante, avec aussi de l’intelligence et de l’expérience, souligne-t-il. C’est pour ça que je fais des doublettes : Evra avec Matuidi et Cabaye avec Debuchy, qui s’entendent par ailleurs très bien et qui sont potes. »

A lire aussi :

>> J-3 Ukraine-France : la Dream Team dans la peau de Deschamps

>> Pogba : « Je suis encore en apprentissage »

>> Valbuena doit-il être laissé sur le banc face à l’Ukraine ?

La rédaction