RMC Sport

Courbis : « Ne pas faire une tête d’enterrement »

Rolland Courbis

Rolland Courbis - -

Rolland Courbis, membre de la Dream Team RMC Sport, estime que Didier Deschamps doit tenir un discours positif à ses joueurs afin de préparer au mieux la réception de l’Ukraine, mardi, en barrage retour pour une qualification en Coupe du monde.

Après la défaite à Kiev (2-0), l’équipe de France accueille l’Ukraine, ce mardi, en barrage retour de la Coupe du monde 2014. Sur la pelouse du Stade de France, les Bleus devront créer l’exploit. Pour y parvenir, Rolland Courbis estime que Didier Deschamps doit réussir à transcender ses joueurs. « Didier a demandé une union sacrée autour de l’équipe de France. Il faut la lui accorder, glisse le membre de la Dream Team RMC Sport. Si mardi, l’équipe de France réalise l’exploit, il en sera le responsable n°1. Mais dans le cas contraire aussi. Mais Didier lui-même doit se remobiliser. Dans son discours, il n’est pas entrainant. C’est pourtant très important.

Un public, ça se prépare et pas avec une tête d’enterrement. Il faut donner de l’optimiste. Nous avons besoin d’ouvrir le score lors de ce match retour. Ensuite, avec un but, tout sera à nouveau permis. Ce n’est pas non plus la mer à boire… On s’est mis dans la merde tous seuls. On va tenter de s’en sortir contre vents et marées. Mais il ne faut pas non plus faire n’importe quoi. Il faut faire comprendre aux joueurs que ce match nécessitera des efforts plus importants que d’habitude. Pour le sélectionneur et les joueurs, c’est une rencontre passionnante à préparer. Parce que s’il y a la qualification au bout… »

« Un quatuor Ribéry-Valbuena-Giroud-Benzema »

Une qualification qu’il faudra aller chercher avec de l’envie et des intentions. « Pour ce match, il faut démarrer avec Giroud et Benzema. Mais il faut avant les préparer à Clairefontaine comme un duo de complices, qui vont être devant le but, prêts à recevoir les centres de leurs partenaires. La composition d’équipe sera importante. Didier doit regarder les choses en face. Il ne faut pas être têtu avec des choses qui ne marchent pas. Dans les situations compliquées, il n’y a qu’un remède, revenir à des choses simples !

Il faut le faire peur. Il faut mettre un quatuor offensif complémentaire. Avec Ribéry, un dribbleur comme Valbuena, un bon joueur de tête comme Giroud, un neuf et demi comme Benzema. Pour le moment, on est en train d’être battus contre moins forts que nous, en tout cas par rapport à ce qu’on devrait être. Donc si avec ce quatuor offensif, on ne leur fait pas mal et qu’on ne les pousse pas à la faute, mardi, je dirais qu’on est nul ! »

A lire aussi :

>> En images : quand la France se retrouve dos au mur…

>> Riolo : « Une élimination juste et souhaitable ? »

>> Sakho : « J’espère être aligné »

Rolland Courbis