RMC Sport

Digne : « Ça promet de belles choses pour l’avenir »

Lucas Digne

Lucas Digne - -

De retour en France ce dimanche matin à l’aéroport du Bourget, Lucas Digne a agréablement été surpris par l’accueil du public tricolore. Invité sur BFM TV, le défenseur des Bleus était fier d’avoir regagné le cœur des Français durant ce Mondial.

Lucas Digne, avez-vous été surpris par l'accueil du public français ce dimanche matin au Bourget ?

Oui, ça faisait plaisir de retrouver le public français. Ça fait vraiment chaud au cœur de voir que les supporters étaient si nombreux. C’était un vrai bonheur de les revoir.

Le soutien des supporters français a-t-il été important dans votre parcours au Brésil ?

C’était vraiment important pour nous de regagner les cœurs du public français. Malgré la défaite face à l’Allemagne, on a fait un beau parcours. Ça promet de belles choses pour l’avenir. On en a parlé entre nous dès le premier match car on avait déjà senti le soutien du public français, qui chantait notamment la Marseillaise avec tout son cœur dans le stade. Ça nous a vraiment touchés. Après, on essayait de se renseigner sur ce qu’il se passait en France.

Pensez-vous déjà à l'Euro 2016 en France ?

Non, pour l’instant, je n’y pense pas trop (rires). Mais c’est vrai que ça reste dans un coin de ma tête. L’Euro 2016 est forcément une échéance importante car ça aura lieu en France. On aura deux ou trois matches amicaux importants pour se préparer.

Ça sera évidemment un objectif important pour votre jeune groupe français...

Oui, c’est un objectif pour tous les joueurs présents dans cette équipe. On a un groupe assez jeune et ça sera important pour tout le monde de participer à cette compétition en France.

Pensez-vous que Franck Ribéry puisse revenir chez les Bleus pour l'Euro 2016 ?

Oui. Franck est un cadre de l’équipe. Donc, je pense évidemment qu’il peut revenir.

Maintenant, c'est l

Oui, bien sûr. Je vais essayer de me reposer. Ensuite, je reprendrai tranquillement l’entraînement pour être prêt pour la reprise.

A lire aussi :

>> Vivement 2016 !

>> La triste sortie des Bleus

>> Larqué : « Une génération vouée au sacrifice »

La rédaction