RMC Sport

Djorkaeff : « Ronaldo mérite le Ballon d’Or »

-

- - -

EXCLU RMC SPORT. Champion du monde 98 et d’Europe en 2000 avec l’équipe de France, Youri Djorkaeff était l’invité de Luis Attaque, sur RMC. L’ancien attaquant en a profité pour livrer son sentiment sur l’équipe de France et sur le Ballon d’Or.

Youri, est-ce une bonne chose de garder Didier Deschamps jusqu'en 2016 selon vous ?

Moi, je pense que c’est bien d’avoir des contrats de résultats aussi. Par le passé, on a eu des grosses surprises, donc ce serait pas mal de voir comment ça se passe avant de prendre une décision. Imaginons l’inimaginable, avec un scénario comparable avec ce qui s’est passé en Afrique du Sud... Un sélectionneur, il faut qu’il ait des résultats. 

Etes-vous confiant pour la Coupe du monde, après la qualification en barrages contre l'Ukraine ?

Le deuxième match a rassuré, notamment au niveau de l’impact physique. C’est sans doute le match le plus accompli à ce niveau-là sous l’ère Deschamps. Ils ont été présents dans les duels de la première à la dernière minute. Maintenant, il y a six mois pour affiner la fluidité offensive qui nous donnera le petit plus pour faire quelque chose en Coupe du monde.

Sentez-vous que l'équipe a le potentiel pour faire quelque chose au Brésil ?

Pour moi, la France n’a pas de pression, puisqu’elle n’est pas favorite. Il y a des équipes qui sont devant, et c’est sur ça qu’il faudra jouer. On peut être le challenger si on se prépare bien. Les six prochains mois vont beaucoup compter pour faire un vrai groupe pour aller au front. L’erreur, ce serait de dire qu’on est tombés dans le groupe le plus facile et qu’on est tranquilles. Mais Didier a assez de maturité pour savoir que les premiers matches vont donner le tempo pour la suite de l’aventure.

Que manque-t-il encore à cette équipe ?

Le gros travail de Deschamps à mon avis, c’est d’amener un équilibre à son équipe. Le premier souci de l’équipe de France selon moi, ça doit être de rentrer sur le terrain pour ne pas prendre de but. Je pense que Didier Deschamps va réussir à mettre en place une tactique pour pouvoir faire des combats physiques, car c’est ça qui amène la confiance, et à partir de là il pourra peaufiner le détail dans l’animation. On a les joueurs qui ont le calibre pour ça.

Au niveau du Ballon d'Or, qui est le favori pour vous ?

Je suis plus fan de Cristiano Ronaldo. Sur les dernières années, il a donné une dimension supplémentaire au Portugal et au Real Madrid. Tu l’enlèves du Real, ce n’est pas la même équipe. Ça fait déjà trois-quatre ans qu’il est dans le trio de tête, ce serait une belle récompense pour tous les efforts qu’il a faits. Franck Ribéry mérite d’être là, et il peut l’avoir, mais le plus intéressant pour lui c’est d’être à long terme dans ce trio-là. Il n’est pas question d’être Français ou pas. Pour moi, Ronaldo est meilleur. Il n’est pas question de chauvinisme, c’est une récompense individuelle. Il faut laisser le débat national de côté. Ribéry est sur le podium et c’est exceptionnel, mais il ne faut pas que ça change sa vie de l’avoir ou pas. Ce qui compte, c’est la Coupe du monde.

A titre personnel, où en êtes-vous ? Un poste de directeur sportif en France pourrait-il vous intéresser ?

Chaque chose en son temps. J’avais des discussions avec l’Inter Milan l’année dernière. A partir du mois d’avril, ce sera plus clair pour savoir ce que je vais faire. J’avais eu des contacts avec l’ASM, et je discute toujours avec eux. J’avais aussi eu une discussion avec Leonardo à l’époque, mais pour tout autre chose.

A lire aussi : 

- Ribéry, une cause devenue nationale

- Barthez : "Envie que ces Bleus réussissent"

- Deschamps : "Ca peut être la France"

Luis Attaque