RMC Sport

Dréossi : « Manager des Bleus ? J'en ai parlé avec Blanc »

Pierre Dréossi

Pierre Dréossi - -

Invité de Coach Courbis jeudi soir, Pierre Dréossi a fait le point sur le mercato du Stade Rennais et la situation de Jimmy Briand, en partance pour Lyon. Le manager général du club breton a également confié avoir été approché pour occuper le même poste au sein de l’équipe de France.

Pierre Dréossi, où en est-on du dossier Jimmy Briand, que l’on annonce vers l’Olympique Lyonnais ?
Ça avance tranquillement. Je suis en contact avec Lyon pour se mettre d’accord avec le transfert de Jimmy. On est là et on n’en est que là pour l’instant.

Y a-t-il d’autres départs en vue ?
Oui. Peter Hansson, qui était en fin de contrat, est parti. Rod Fanni a des contacts en France et à l’étranger. Il va sûrement partir. Carlos Bocanegra aussi. Cela fait trois joueurs sur le départ. On va se renforcer derrière. Devant, Jimmy est parti ou du moins va partir. C’est une année avec beaucoup de bouleversements.

« Pas d’offres pour Marveaux »

L’intersaison s’annonce mouvementée…
Oui et plutôt par obligations. On avait beaucoup de joueurs en fin de contrat. On espérait faire une bonne saison. On ne l’a pas fait. On va essayer de réduire l’effectif et s’appuyer sur nos jeunes qui ont déjà prouvé cette année. C’est le cas de Yann Mvila, de Sylvain Marveaux. Je pense également à nos joueurs prêtés en Ligue 2, Yacine Brahimi et Samuel Souprayen.

Sylvain Marveaux, que l’on dit très courtisé, est-il également sur le départ ?
Non. On n’a pas d’offres et on ne va pas perdre tout le monde aussi. On va essayer de monter la meilleure équipe possible. On va également chercher un gardien.

On parle à ce sujet du Montpelliérain Yohan Carrasso. Vous confirmez ?
Oui, c’est une des pistes.

Vous devez bien avoir d’autres noms pour les autres postes que vous souhaitez pourvoir…
Oui. Mais si on parle de toutes les pistes que l’on a… Il y en a oui. Après, si on se renforce, c’est seulement pour prendre des éléments susceptibles de renforcer notre effectif. On a fini 9e. C’est une mauvaise saison pour nous. On espérait beaucoup mieux. On aurait pu faire mieux. On ne l’a pas fait, à cause de nous mais aussi à des équipes qui ont été plus performantes. On espère désormais faire une année qui corresponde plus à nos ambitions. Je le répète, on va réduire le groupe en nombre. On avait pas mal de joueurs et cela posait plus de problèmes que de solutions.

« Pas un fantasme d'être manager des Bleus »

Un petit mot pour finir sur l’équipe de France. Votre nom a été cité comme manager général des Bleus. C’était un pur fantasme ou y avait-il vraiment quelque chose.
Non, ce n’est pas un fantasme. Cela a été une réflexion. Mais ce n’est pas encore pour moi voilà.

C’est le futur sélectionneur, Laurent Blanc, qui est venu vers vous ?
On ne va pas rentrer dans les détails. Mais on en a parlé. J’ai encore un challenge à Rennes et le travail dans un club me plaît.