RMC Sport

Duchaussoy : « Je ne me suis jamais installé »

Fernand Duchaussoy

Fernand Duchaussoy - -

Fraîchement réélu à la présidence de la FFF avec 80% des suffrages, Fernand Duchaussoy ne cache pas sa lassitude et laisse planer un gros doute sur sa candidature aux prochaines élections, dans six mois.

Fernand Duchaussoy, vous avez été maintenu comme président de la FFF par l’assemblée fédérale. De quoi vous donner envie de briguer un nouveau mandat le 18 juin prochain ?
Je ne sais pas. On parle de moi, de Noël Le Graët mais je suis persuadé que d’autres personnes du monde extérieur vont venir se mêler à la bagarre. J’ai déjà entendu un certain nombre de noms d’ailleurs. Il faudrait peut-être leur dire qu’être président de la FFF, c’est gratuit. S’ils pensent venir faire fortune, ils se trompent.

A vous entendre, on peut croire que rester président de la FFF ne fait pas partie de vos projets d’avenir…
Je ne me suis jamais installé dans la durée. Même si j’étais resté à la Ligue du football amateur, j’aurais arrêté en 2012. J’ai d’autres perspectives, d’autres projets. Etre autant investi dans le foot m’a privé de beaucoup de joies dont je ne peux plus profiter.

Président de la FFF, c’est si éprouvant que cela ?
Je ne lis plus, je n’écoute plus du tout de musique. Je suis devenu un « footballophile » à temps plein. Je ne suis pas du tout désespéré à l’idée d’abandonner mon mandat à un moment donné parce que j’ai beaucoup de choses à faire. Je vais me laisser la liberté de choisir. Et puis, cela dépendra de la forme physique que j’aurai à ce moment-là.

Propos recueillis par Loïc Briley