RMC Sport

Equipe de France (en direct) -  Koscielny: "Les jeunes poussent derrière!"

Laurent Koscielny à l'entraînement

Laurent Koscielny à l'entraînement - AFP

Après Didier Deschamps lundi, au tour de deux Bleus d'"affronter" la presse. Deux profils très différents: le novice Steven N'Zonzi et le très expérimenté Laurent Koscielny.

[16h22]

Et c'est la fin de cette conférence de presse. On a pas appris grand chose avec N'Zonzi, sur la défensive. En revanche, Koscielny a été beaucoup plus prolixe. 

Il raconte la concurrence en bleu, notamment entre les jeunes et les vieux et surtout sa probable retraite internationale après la Coupe du monde en Russie. 

Prochain rendez vous avec les Bleus jeudi pour la conférence de presse d'avant-match de l'équipe de France et du Pays de Galles jeudi. 

[16h20]

Dernière question pour Jano Rességuié de RMC Sport: "Déjà c'est toujours mieux d'être tête de série. On évite les gros morceaux d'entrée. Mais bon, c'est bateau mais il faut gagner les matchs. Tous les matchs sont compliqués. Je me souvient que l'équateur en 2014 c'était très compliqué, très dur et on étaient qualifiés"

[16h19]

"Notre jeu collectif a été par moment très bon et par moment moyen. Contre les Pays-Bas on a fait un très bon match et trois jours plus tard, c'était plus difficile contre le Luxembourg."

[16h17]

Koscielny lâche le morceau: N'Zonzi a chanté Maitre Gims. Le suspens est levé. "Il a une carrière atypique un peu comme moi et Olivier. Il a dû se battre pour en arriver là." Koscielny fan de N'Zonzi, notamment techniquement.

[16h16]

L'Allemagne, le Pays de Galles, "Ce sont des matchs importants même si le résultat ne compte pas. Ces matchs vont nous permettre de progresser et d'arriver avec le maximum de confiance pour cette coupe du monde."

[16h13]

Koscielny assez fan du projet du PSG: "Tout le monde rêvait d'avoir quelqu'un comme Neymar en Ligue 1. Et ce sont des équipe qui font progresser. Chaque week-end, toutes les équipes ont envie de gagner contre eux."

[16h11]

La retraite internationale après la Russie? "Oui, je pense. L'âge fait aussi que cette décision est à prendre. J'ai fait ce que je devais faire en équipe de France. Il me reste 6 mois pour m'épanouir et prendre le maximum de souvenir. On prend ce qu'on peut jusqu'en juin."

[16h08]

"J'ai 32 ans, il me reste encore quelques années devant mois mais c'est peut-être mes derniers mois en équipe de France. J'essaie de profiter au maximum de ces moments. je suis plus proche de la fin que du début. La nouvelle génération commence à s'imposer en équipe de France mais il y a quelques anciens qui résistent! On essayent de s'adapter, on est pas des vieux cons non plus. Entre le clan des jeunes et celui des vieux ca se passe bien"

[16h07]

Sur Giroud: "Dans sa carrière, il a toujours eu des passages plus compliqués que d'autres. il a toujours su se mettre au travail. Il lâche jamais. On lui met souvent des bâtons dans les roues mais il arrive toujours à s'en sortir."

[16h06]

On continue sur les jeunes: "Il n'y a pas de concurrence entre nous. On s'apprécie sur le terrain et en dehors mais c'est le coach qui fait ses choix sur le choix des centraux."

[16h03]

Le fait d'avoir des jeunes vous avez l'esprit tranquille ou ça met la pression? "Quand on passe la trentaine, on gère mieux les matchs, je suis plus positif par rapport à tout ça. C'est normal que les jeunes essayent de prendre la place. Quand j'étais jeune c'était la même chose. Ca me permet de rester au plus haut niveau, exigeant envers moi--même."

[16h01]

Après une question sur Pavard, une question sur Kimpembe. Koscielny, c'est vraiment le grand frère des Bleus: "C'est un jeune joueur qui a beaucoup d'expérience. C'est un bon mec, il est à l'écoute. Il sait que son heure viendra. Oui, je sens que ça pousse, mais ils auront la place bientôt. Avec Sam, ils sont là aux aguets, mais j'essaie de continuer quelques mois avec l'équipe de France."

[15h59]

Un avis sur Steve Mandanda, qui se retrouve numéro 1 en l'absence de Lloris: "C'est un très grand gardien. Je pense que son retour à Marseille lui a fait du bien. Son année à Crystal Palace lui montre que dans le football rien n'est jamais acquis.C'est un mec en or, je l'apprécie énormément. Il est toujours là pour bosser et donner le meilleur pour l'équipe."

[15h57]

Première question: "Au niveau santé ça va mieux mais ce n'est pas parfait. En ce moment je joue plus un match par semaine que deux. J'ai des soins quotidiens pour enlever mes douleurs au talon d'achille. J'aime bien la défense à 3. Je cours un peu plus que par rapport à deux dans l'axe. Quand on jouait à 4 j'étais plutôt axe gauche mais je m'habitue."

[15h55]

Au tour de Laurent Koscielny.

[15h54]

Bel évitement de deux questions "piège" sur l'état de forme compliqué de Griezmann et la Catalogne. On ne saura pas non plus ce qu'il a chanté lors de son bizutage.

[15h52]

Son passage à Blackburn? "Des années difficiles mais qui m'ont beaucoup appris."

[15h50]

A quelle exigence vous vous attendez avec Didier Deschamps? (bonne question) "Chaque entraîneur de des exigences différentes. C'est le sélectionneur d'une grande équipe, il y aura donc des exigences du haut niveau". (réponse moyenne, c'était donc pas une question si bonne).

[15h48]

"J'étais déjà venu à Clairefontaine avec l'équipe espoir." Bon, ça remonte un peu quand même. "De cette sélection il n'y avait que Moussa Sissoko avec qui j'avais joué en espoir."

[15h47]

Aucun regrets non plus sur son parcours dans des clubs plutôt moyens (Stoke et Blackburn avant Séville).

[15h46]

"Je n'ai joué qu'une saison en France et c'était la Ligue 2, et sinon, je n'ai joué à qu'à l'étranger". Pas de problème de ne pas être très connu donc.

[15h44]

Possible d'aller en Russie? "Dès qu'on intègre en groupe, on aimerait tous faire partie d'une aventure comme ça, mais ça passe par le travail."

[15h43]

Première sélection à 28? "C'est pas un problème, il y a des joueurs qui arrive à maturité plus tard." Pas de problème non plus pour son postes: "Cette année on joue en 4-4-2 mais la saison dernière j'étais en sentinelle et ça s'est bien passé."

[14h53]

Début de la conférence de presse vers 15h45. On ne sait pas encore quel joueur passera en premier.