RMC Sport

Equipe de France : les progrès, c’est pour quand ?

Daniel Riolo

Daniel Riolo - -

Retour sur le match amical Uruguay/France…

Les rencontres entre la France et l’Uruguay, c’est rarement dingue. Mais en matchs amicaux, c’est pire. Mais bon, on n’avait dit pas d’enseignement, de l’indulgence. Le problème, c’est que j’ai suivi ça de façon tellement décontractée que je me suis endormi. On a vu les Bleus durant le dernier quart d’heure. Avant, l’Uruguay avait montré plus de choses, enfin surtout une technique plus sûre car ce n’était pas non plus la grosse folie du jeu. Valbuena comme souvent est à l’origine de la pauvreté du jeu des Bleus. Attention, c’est positif comme remarque. Lui au moins bouge, essaye. A sa gauche, Gourcuff s’est mis en mode « pourquoi pas moi ». Quant à Payet, il a eu le mérite d’exister. Giroud a lui attendu en vain des ballons. Le duo Capoue/Matuidi n’a comme prévu rien apporté dans le jeu et enfin derrière, ça a tenu. Mais ce ne sont pas les discrètes attaques de la Céleste qui allaient renverser la défense française.

Les changements ont modifié le cours du match. D’abord parce que l’Uruguay a des joueurs de classe mondiale. Ce que même en rêve, nous n’avons pas. Et quand Cavani est d’un coup associé à Suarez, la France a peur ! Le but de Suarez, c’est du très haut niveau. L’appel, la façon dont il bloque Mangala et enchaîne sa frappe extérieure… merci monsieur, rien que pour ça, le match valait le coup.

« Les Bleus font du pousse-ballon »

La suite, c’est l’incapacité habituelle de l’EDF à faire le jeu. Ça ne ressemble à rien. En pressant, en jouant plus haut, ça peut éventuellement passer. Et puis comme l’Uruguay n’a rien à faire de ce match, on se dit que ça peut aider. Mais dans le jeu, c’est tellement pauvre. Aucun progrès. Rien depuis des années et des années. Comment un pays avec un peu plus d’habitants que Paris peut former des joueurs comme Forlan, Cavani et Suarez tandis qu’en France notre meilleur joueur est Valbuena ? Et même si on cite les absents Ribéry et Benzema, c’est largement en-dessous. Même un défenseur aussi leader, fort mentalement, essentiel, impliqué que Lugano, on en rêve !

Comme lors de la fin de la première période, c’est mieux en fin de seconde. Grenier, qui est entré, joue au foot avec le cerveau branché, alors ça aide.

La tête ailleurs, l’Uruguay est meilleure que cette EDF. Cette sélection joue au foot alors que les Bleus font du pousse-ballon. Vers la 85e minute, petit à petit les gens ont quitté le stade. Les Bleus n’y étaientt jamais entrés. Dimanche, la France va au Brésil. Ça c’est certain. Et dans un an ?

A lire aussi :

>> Les Bleus déjà installés à leur hôtel

>> Matuidi : « Le Brésil, ça respire le foot »

>> Mangala : « Ça me permet d’apprendre »

Daniel Riolo