RMC Sport

Equipe de France: très amer envers Deschamps, Koscielny dit adieu aux Bleus

-

- - AFP

Victime d’une rupture du tendon d’Achille qui lui a fait manquer la Coupe du monde avec l’équipe de France, Laurent Koscielny a donné ce dimanche une interview au Canal Football Club. Le défenseur y confie son amertume devant le triomphe des Bleus. Plein d'émotion.

Il faut beaucoup de courage pour assumer ses émotions, aussi contradictoires soient-elles... Victime d'une rupture du tendon d'Achille avec Arsenal en Ligue Europa contre l'Atlético de Madrid, le défenseur français a raté la Coupe du monde en Russie et donc le sacre des Tricolores. Dans un entretien accordé au Canal Football Club, le joueur des Gunners confie sa tristesse.

"Je voulais qu’ils se qualifient mais en même temps, je voulais qu’ils perdent..."

"La blessure a été dure à encaisser, admet Koscielny. La suite a été encore plus dure puisqu’ils ont gagné la CDM. J’ai un côté égoïste là-dessus, j’aurais pu gagner la Coupe du monde. C’est un moment difficile à digérer. Personne ne pourra se mettre à ma place… [...] J’étais super content pour eux mais à la fois dégoûté. Je voulais qu’ils se qualifient mais en même temps, je voulais qu’ils perdent... c’est un côté égoïste mais c’est la vie. Avec le recul, je suis super content pour l’équipe, parce que beaucoup de gens les critiquaient. Ils ont su rester solidaires."

Présent pour la finale face à la Croatie, Laurent Koscielny a oscillé entre joie et amertume. "J’ai participé aux qualifications, j’ai donné le maximum pour que l’équipe se qualifie. Je suis allée voir la finale, il fallait que j’y aille pour me sentir bien dans ma tête et dans ma peau, insiste-t-il. Cela m’a fait du bien et du mal en même temps."

"Il y a des personnes qui m’ont déçu... mais il n’y a pas que le coach"

Ce qui lui a fait du mal, c'est le manque d'attention de la part de certaines personnes qu'il pensait proches... notamment Didier Deschamps. "A un moment, on t’oublie, regrette le défenseur. Je n’ai pas besoin qu’on parle de moi dans la presse mais normalement, les personnes autour de toi sont là pour t‘aider. Là tu les comptes sur les dix doigts des mains. [...] Didier Deschamps? Je l’ai eu en septembre pour mon anniversaire. Sinon je ne l’ai pas eu. A propos des personnes que tu pensais proches de toi… il y a des personnes qui m’ont déçu. Il n’y a pas que le coach, il y a d’autres personnes. C’est ce qui m’a mis un coup de bâton derrière la tête."

"Les Bleus, c'est fini"

Capitaine d'Arsenal, Laurent Koscielny confirme arrêter sa carrière chez les Bleus. "L'Équipe de France a une très belle génération avec de grands joueurs, les Bleus c'est fini pour moi", précise le joueur, qui n'a donc pas changé d'avis. Il pourra donc se concentrer sur les Gunners, sur une série de neuf victoires consécutives.