RMC Sport

Euro 2015 : Pas de mauvaise blague, les Bleuets !

-

- - AFP

Victorieux des Espoirs suédois (2-0), vendredi en barrage aller, les Bleuets tenteront ce mardi à Halmstad (20h), de composter leur billet pour l’Euro 2015. Une première depuis 2006 à laquelle cette génération prometteuse peut croire sérieusement. Avant d’espérer mieux. A condition de rester mobilisés jusqu’au bout.

La République tchèque en 2015, avec une correspondance en Suède ce mardi. Voilà le plan de vol des Bleuets. Absent de l’Euro depuis 2006 au Portugal (soit quatre éditions manquées), les joueurs de Pierre Mankowski ne sont qu’à une petite marche des retrouvailles avec le gotha européen. Après une excellente campagne de qualification (7 succès et un nul), Samuel Umtiti and co ont pris l’ascendant sur la Suède (2-0) en barrages aller, vendredi au Mans.

Ce mardi à Halmstad (20h), il s’agira donc de tenir le score à l’Örjans Vall, dont se méfie le sélectionneur des Bleuets : « Ce n’est pas un stade comme au Mans. Ça fait vraiment terrain de coupe de France à la reprise, le petit traquenard. » Au-delà de l’écrin de 10 000 places datant de 1922 et rafraichi en 1972, Mankowski redoute particulièrement l’enthousiasme débordant des Espoirs suédois : « On doit vraiment craindre l’engagement physique qu’ils vont essayer de mettre d’entrée dans le match. C’est à nous de ne pas s’engager dans ce combat-là. »

De belles cartouches dans le barillet

Moins brillants que les Bleuets (5 succès, 1 nul, 2 défaites), les Espoirs scandinaves ont tout de même terminé en tête de leur groupe, grâce notamment à leur efficace avant-centre John Guidetti (prêté au Celtic Glasgow par Manchester City), déjà appelé chez les A et auteur de 7 buts en 12 matches avec les Espoirs et de 3 réalisations en 5 matches en Ecosse.

Mais des cartouches, l’ancien adjoint de Raymond Domenech en compte également quelques-unes et non des moindres. A l’instar du Marseillais Florian Thauvin et du Monégasque Geoffrey Kondogbia, buteurs vendredi à la MMArena ou encore de Paul-Georges Ntep, auteur d’un doublé il y a dix jours avec le Stade Rennais contre Lens (2-0). Avec également des joueurs comme Alphonse Areola (Bastia), Samuel Umtiti (Lyon), Gianelli Imbula (Marseille) ou encore Morgan Sanson (Montpellier), aussi efficaces en club qu’en sélection, Mankowski peut s’appuyer sur un groupe particulièrement prometteur.

Umtiti : « On a l’habitude des grands matches »

« Il y a pas mal de joueurs titulaires dans leurs clubs respectifs, parfois dans des très grands clubs. C’est un groupe assez expérimenté et on a surtout des garçons posés, très bien dans leur tête et qui savent ce qui les attend sans non plus se prendre pour ce qu’ils ne sont pas ».

Du talent, de l’expérience et de la lucidité, parfaitement incarnés par le capitaine des Bleuets, le défenseur central de l’Olympique Lyonnais, Samuel Umtiti, qui compte d’ores et déjà 101 rencontres chez les pros avec le club rhodanien : « On a un groupe mature, on arrive à bien gérer ça, comme on a pu le voir sur les derniers matchs. On veut le prouver demain. On a l’habitude des grands matches, on montre beaucoup de maturité en dehors et sur le terrain et je pense que si on reste sérieux ça passera ». Succéder à Ribéry, Mavuba, Toulalan, Sagna et consorts en 2006, passe par là. Une demie, synonyme de billet pour les JO 2016 de Rio, aussi.

Jérémy Bilinski avec MBo en Suède