RMC Sport

Euro 2016 : pourquoi Ben Arfa n’est que réserviste

Espéré par une grande partie du public et de nombreux observateurs, Hatem Ben Arfa n’a finalement pas été retenu par Didier Deschamps parmi les 23 Bleus pour l’Euro. La faute aux certitudes du sélectionneur dans le secteur offensif et à la forte concurrence en attaque qui font de lui un des huit réservistes.

Il a, comme ses principaux partisans, ses supporters et son fan-club, scruté son écran de télévision, les yeux rivés sur le journal de TF1 et la bouche de Didier Deschamps, qui allait ou non annoncer son nom dans sa liste des 23 pour l’Euro 2016. Mais à 20h18 et des poussières, le rêve d’Hatem Ben Arfa a pris fin. Pas totalement puisqu’à défaut d’être dans les élus, il fait partie de ces fameux réservistes, au nombre de huit, au même titre que Kevin Gameiro ou Alexandre Lacazette. Mais pas pleinement, évidemment.

« Tout d'abord, je remercie toutes les personnes qui m'ont soutenu du fond du cœur. Déçu de ne pas être dans les 23 mais toujours le cœur BLEU pour notre pays, a affirmé celui qui a porté à bout de bras l’OGC Nice dans sa quête européenne cette saison, sur le site officiel des Aiglons. Quoiqu'il arrive, je serai à fond jusqu'au bout et le premier supporter de l'équipe de France. » Sélectionné contre l’Angleterre (défaite 2-0), quatre jours seulement après les attentats de novembre, le Niçois était passé à côté de son sujet et même remplacé par Kingsley Coman. L’intéressé paie-t-il ce retour manqué en Bleu ? Eventualité écartée par Deschamps, qui avance un tout autre argument.

Di Meco : « Entre ce qu’il fait en L1 et ce que fait Coman en Ligue des champions… »

« Hatem Ben Arfa fait une très bonne saison mais il y aussi d’autres joueurs qui en ont fait une de bonne, a martelé le sélectionneur en conférence de presse. J’ai eu des choix très difficiles en attaque. Je n’ai pas d’autres raisons à donner. » Mais quand on insiste un peu, « DD » se fait plus précis. « Vous avez un Olivier Giroud qui a marqué 25 buts. Un Antoine Griezmann qui est largement au-dessus. Je ne remets pas en cause la qualité d’Hatem Ben Arfa (18 buts et 6 passes décisives cette saison, ndlr) et ce qu’il a réalisé, a commenté Deschamps. Mais il y a une concurrence sur le plan offensif qui est très forte. » Une concurrence qui s’est installée en sélection et qu’il aurait été difficile de déloger selon Eric Di Meco. « La saison d’Hatem est extraordinaire, reconnait le membre de la Dream Team RMC Sport. On aime tous le voir. Mais entre faire ce qu’il a fait en Ligue 1 et faire ce qu’a fait le petit Coman en Ligue des Champions, ça a fait pencher la balance. »

Larqué : « On n’aurait pas compris qu’un Payet n’y soit pas »

S’il regrette son absence dans les 23 – « On peut nous le tourner dans tous les sens, c’est décevant » -, Jean-Michel Larqué ne dit finalement pas autre chose. « Didier Deschamps a voulu doubler ses quatre postes de défenseurs. A partir de ce moment-là, c’était compliqué pour Ben Arfa de faire sa place. Non pas sur sa valeur pure mais rapport au mérite des autres. On n’aurait pas compris qu’un Payet, qu’un Coman, qu’un Giroud n’y soient pas parce qu’ils ont fait toute la campagne. Mais c’est une déception parce que ce ne sera pas, peut-être, à cet Euro le meilleur joueur français de la saison. »

Peut-être oui parce qu’être réserviste ne veut pas dire être déjà en vacances. Et devant son téléviseur à encourager les copains. L’aventure Euro 2016 n’est pas encore terminée pour Ben Arfa. « J’ai beaucoup d’attaquants qui marquent des buts. Je n’ai droit qu’à 3 changements, ceux qui sont offensifs chez les réservistes auraient pu être dans les 23 mais j’ai choisi d’autres joueurs qui, pour moi, sont meilleurs, explique encore Deschamps. Si j'avais eu des doutes, il ne serait pas dans la liste des réservistes. Il l’est, c’est que je compte sur lui. »