RMC Sport

Evra : « Il est temps que Thuram arrête de jouer un rôle qui n'est pas le sien »

Patrice Evra répond à Lilian Thuram

Patrice Evra répond à Lilian Thuram - -

Déféré devant la Commission de discipline de la FFF suite au Conseil fédéral de vendredi dernier, Patrice Evra sort de son silence pour répondre notamment à Lilian Thuram.

Patrice Evra sort du silence pour répondre à Lilian Thuram. Aujourd’hui membre du Conseil fédéral, le recordman de sélections en équipe de France (142 capes) avait déclaré le 2 juillet dernier que Patrice Evra ne devait plus jamais porter le maillot frappé du coq. Vendredi dernier, l’ancien défenseur des Bleus s’en est de nouveau pris au capitaine français lors du triste Mondial sud-africain en demandant à ce qu’il passe devant la commission de discipline avec quatre autres joueurs -Anelka, Ribéry, Toulalan et Abidal- considérés comme plus responsables que les autres. « C'est facile de dire qu'avec un autre capitaine que moi, les choses se seraient déroulées différemment, réplique ainsi le défenseur de Manchester United dans Le Figaro. Il a sali mon nom sans chercher à savoir ce qui s'était passé. Lilian se prend à la fois pour le nouveau sélectionneur, le président de la fédération et le président de la République. Il se comporte comme le leader du foot français en mettant son départ dans la balance s'il n'y a pas de sanction. (…) Ce que l'on a fait en Afrique du Sud est grave. Pourquoi remettre de l'huile sur le feu ? Ce n'est pas le rôle d'un membre du conseil fédéral. Il est temps que Lilian arrête de jouer un rôle qui n'est pas le sien en disant que les Bleus contribuent à faire augmenter le racisme. Il ne suffit pas de se balader avec des livres sur l'esclavage, des lunettes et un chapeau pour devenir Malcom X… »
Patrice Evra rappelle d’ailleurs que Lilian Thuram n’a lui non plus pas été exemplaire dans sa carrière de joueur : « En dépit de ses beaux discours sur l'absence d'états d'âme, Thuram avait refusé de s'échauffer avant le match décisif contre l'Italie lors de l'Euro 2008. Il venait d'apprendre qu'il n'était pas titulaire… À l'époque, il jouait aussi l'amnésique en interpellant certains joueurs uniquement par “Oh ! jeune”. »