RMC Sport

F comme France

Laurent Blanc

Laurent Blanc - -

RMC Sport vous propose de revivre le film de l’année 2011 de A à Z. Aujourd’hui, nouveau volet de cet abécédaire souvenir avec les Bleus de Laurent Blanc qualifiés pour l’Euro 2012.

2011, l’année du rachat. Sur les braises encore chaudes de la Coupe du monde 2010 et de Knysna, l’équipe de France a rempli son contrat : se qualifier pour l’Euro 2012. Pour y arriver, les hommes de Laurent Blanc se sont appuyés sur un style de jeu pragmatique, à défaut d’être convaincant. Terminer l’année invaincue (13 matches disputés en 2011, série en cours de 17 matches sans défaite) atteste de la viabilité de cette stratégie.

Mais les Bleus peinent à emballer un public méfiant. Les retours de Franck Ribéry et de Patrice Evra, bannis après l’affaire Knysna, en mars dernier, ont notamment été accueillis froidement aussi bien par les supporters-spectateurs que par la classe politique (Chantal Jouanno, alors ministre des Sports, avait qualifié ces retours d’ « inadmissibles »).

Contre vents et marées populistes, Laurent Blanc a gardé le cap en lançant des jeunes à l’instar de Marvin Martin, et semble enfin avoir trouvé son capitaine (Hugo Lloris) après avoir baladé le brassard de bras en bras (Alou Diarra, Eric Abidal, Samir Nasri et Steve Mandanda l’ont porté). Mais hormis une victoire de prestige face au Brésil (1-0) en février, les Bleus ont galéré contre des équipes d’un calibre moins élevés (matches nuls contre la Croatie, la Biélorussie, le Chili, la Roumanie, la Bosnie-Herzégovine et la Belgique). Il faudra faire beaucoup plus en Ukraine et en Pologne en juin prochain pour se sortie d’une poule composée de l’Angleterre, l’Ukraine et le Suède, pour espérer disputer une première phase finale depuis le Mondial 2006.