RMC Sport

Fernandez : « Cette génération dorée n’avait rien donné »

Luis Fernandez

Luis Fernandez - -

Après la belle victoire de l’équipe de France contre l’Australie, les Grandes Gueules du Sport sont revenues sur sa performance. Pour Luis Fernandez, le constat est clair : ces Bleus-là sont plaisants !

De l’allant, du collectif et une envie de faire plaisir. Dans un parc des Princes qui a vu du spectacle, l’équipe de France a régalé hier. De quoi ravir notre consultant RMC Sport, qui ne tarit pas d’éloge sur ces Bleus qu’on veut revoir à ce niveau. « Il faut se rendre à l’évidence, on était inquiet par rapport à cette équipe de France. Ce qu’il faut donc retenir de l’équipe de France d’hier, c’est qu’elle a pris ce match par le bon bout. Elle a fait une bonne entame, tout le monde était au diapason, bien emmené par un Franck Ribéry qui fait encore et toujours la différence. Ce qu’on a vu hier, c’est ce qu’on veut, ce qu’on attend de ces Bleus. Dans l’état d’esprit, l’engagement, la solidarité, le talent et le jeu. 

« Chaque grande équipe a un leader, et Ribéry en est un »

Alors, ce n’était qu’un match amical. Contre un adversaire modeste. Mais quoi qu’on en dise, quand on prend six buts, c’est qu’on est pris à la gorge. Face à la Biélorussie, l’équipe de France était spectatrice. Là, ils ont été acteurs. Peut-être que le fait qu’ils se fassent taper dessus, ça a finalement changé la donne. Parce que jusqu’à présent, cette génération dorée, cette génération de « talent » n’avait rien donné. On sent qu’il y a du potentiel dans cette équipe, et on attendait de voir ce potentiel à l’œuvre. On voulait les voir attaquer, presser, être collectif et faire des efforts ? C’est ce qui s’est passé hier. Même Ribéry a parfois été le premier défenseur ! C’est ça qu’on veut voir comme équipe de France. D’ailleurs, chaque grande équipe a un leader. Ribéry en est un. 

Il y a longtemps que je n’avais pas vu une équipe de France jouer comme celle-ci et faire la différence de la sorte. J’ai vu des actions et de la présence qui prouvaient que les garçons avaient envie de se lâcher. Ils étaient présents. Si Samir Nasri répète ses gestes techniques matchs après matchs, on pourra dire qu’on a un meneur de jeu. Entre Ribéry, Giroud et Rémy, il y avait de l’allant. Au milieu de terrain avec Pogba et Cabaye, il y avait de la complémentarité. Varane-Abidal, c’était parfait. On n’est pas qualifié, mais sur ce qu’on a vu, on peut se dire qu’il y a peut-être quelque chose d’intéressant à faire, et que c’est une bonne préparation. » 

A lire aussi 
France-Australie : Le récital des Bleus
Giroud : "Une très belle soirée" Sondage - Quel attaquant Deschamps doit-il aligner face à la Finalande

Luis Fernandez