RMC Sport

Fernandez : « Moi, je n’étais pas capitaine à Knysna... »

-

- - -

Invité dans l’Intégrale Sport sur RMC ce dimanche, Luis Fernandez a répondu aux attaques virulentes de Patrice Evra à son encontre lors de l’interview accordée par l’international français à Téléfoot. Morceaux choisis.

Le dérapage médiatique de Patrice Evra n’en finit plus de faire réagir. Pris à partie par l’international français, qui l’a moqué en l’appelant notamment « Michel Fernandel », Luis Fernandez a tenu à répondre au joueur de Manchester United. « Fernandel, j’ai toujours aimé cet acteur, s’amuse le membre de la Dream Team RMC Sport. Etre comparé à Fernandel, c’est un grand honneur. Sur l’anecdote à Old Trafford, si je me souviens bien, on avait été a Carrington pour faire une interview avec Sir Alex Ferguson et dans l’après-midi, on avait rendez-vous pour faire Luis Attaque en direct avec Evra, Saha et un autre joueur. J’ai juste envie de lui répondre que j’aimerais bien le voir danser la macarena avec les Bleus et gagner avec les Bleus. Je dis simplement que j’ai honoré ce maillot de l’équipe de France. En tant que joueur et entraineur, j’ai pas mal de titres. Ça n’engage que lui. Ce sont ses propos et ça n’engage que lui et sa volonté d’en découdre. »

« J’ai un passé avec l’équipe de France, troisième en Coupe du monde en 1986, vainqueur de l’Euro en 1984, j’ai gagné quelques titres dont une Coupe d’Europe avec le PSG. Il a peut-être perdu la mémoire. Il ne se souvient peut-être pas de ce qu’il s’est passé à Knysna. Je n’étais pas le capitaine de cette équipe-là. Je vais charger des personnes d’étudier ses déclarations car en tant que consultant pour RMC, je juge les garçons sur leurs performances sur le terrain. Je donne mon jugement de spécialiste. J’envisage de réécouter et de voir si les propos ne vont pas au-delà de l’acceptable. J’ai entendu les ‘’clochards’’. Ça me parait un peu gros. »

« Il existe un code de bonne conduite... »

« Je n’attaque jamais sur la personne. J’attaque souvent sur les performances. On essaye d’avoir une analyse juste et honnête. On peut être dur dans le jugement, mais ce n’est pas pour autant qu’on ne respecte pas un garçon. C’est Patrice Evra qui s’en est pris à quatre consultants, même s’il avait envie de s’en prendre à d’autres. Il fait ses déclarations avec un survêtement de l’équipe de France, pendant un rassemblement. Il existe un code de bonne conduite. J’attends de savoir ce que vont dire le président de la FFF et le sélectionneur (Noël Le Graët et Didier Deschamps, ndlr). C’est une attaque assez forte. A la veille d’un tirage au sort pour des barrages, le moment est mal choisi. Il aurait pu attendre de gagner un peu plus avec les Bleus. »

A lire aussi :

>> Coach Courbis répond à Patrice Evra

>> Evra : "Des parasites et des clochards"

>> Sondage : Patrice Evra mérite-t-il d'être sanctionné pour ses propos ?

La rédaction