RMC Sport

France-Finlande : Surfez sur la vague !

-

- - -

L’équipe de France achève ce soir au Stade de France ses qualifications pour la Coupe du monde 2014. Quasiment assurée de disputer les barrages, elle doit confirmer son regain de forme entrevu contre la Finlande.

Gagner pour croire au miracle...

Les Bleus directement qualifiés pour la Coupe du monde ? Non, ce n’est pas du domaine de l’utopie ! Si l’équipe de France bat la Finlande, que l’Espagne perd chez elle face à la Géorgie et que les Bleus parviennent à combler une différence de but défavorable (+9 contre +6), les partenaires d’Hugo Lloris termineront à la première place du groupe I et rejoindront directement le Brésil. Alors allez Bleus… et la Géorgie !

.... mais surtout préparer les barrages

Sauf incroyable scénario, Didier Deschamps et ses joueurs ne devraient pas éviter les barrages. Une épreuve terrible qu’ils ont de bonnes chances de disputer sans l’étiquette de tête de série, donc face à un adversaire supposé plus costaud. Ce mardi soir au Stade de France, les Bleus n’ont vraiment aucune raison d’avoir peur d’une équipe finlandaise qu’elle a battue sept fois en sept matches. Mais un succès, si possible convaincant, serait idéal avant d’aborder les barrages. Les Tricolores qui ont inscrit 10 buts deux matches, signeraient une 3e victoire de rang, une première depuis mars 2011. Toujours bon pour le moral.

Affiner un onze type

Les progrès affichés par les Bleus en 2e mi-temps contre la Biélorussie (4-2) et face à l’Australie (6-0) -même s’il convient de les relativiser compte tenu de la faiblesse de l’adversité- demandent confirmation contre la Finlande. Avec un groupe au complet, Didier Deschamps doit profiter de cet ultime match pour aligner une équipe proche de celle qui débutera en barrage aller. On scrutera notamment l’animation offensive, convaincante contre les Australiens. Ce lundi, Didier Deschamps a confirmé sa préférence pour un système en 4-2-3-1 avec un attaquant axial. On surveillera donc la performance et la complémentarité d’Olivier Giroud ou de Karim Benzema.

Regagner le cœur des Français

Ce week-end, un sondage du quotidien Le Parisien a révélé que 82% des Français ont « une mauvaise opinion des Bleus ». Si Didier Deschamps reconnait que « ça n’est pas agréable », son équipe, séduisante contre l’Australie, a encore une belle carte à jouer contre la Finlande. A l’image de Karim Benzema, sifflé à son entrée en jeu puis acclamé après son but, les Bleus savent ce qu’il faut faire pour regagner les cœurs. « Les gens qui étaient au stade ont pris du plaisir, rappelle Didier Deschamps. C’est lié aussi au résultat. Si on fait des bons matches et qu’on les gagne, c’est sûr que l’engouement suivra naturellement. On ne va pas dire que l’on était détesté avant et on ne va dire non plus qu’on sera adulé maintenant. Les gens ont envie de vibrer et d’avoir des émotions. Ils ont besoin de cette folie. »

A lire aussi :

Deschamps : « On a besoin de folie »

Puel : « Benzema peut faire mieux »

Fernandez : « Ribéry est le dépositaire du jeu »

AB avec JS et JRe.